Angioplastie à l’hôpital de Chalon : des cartes postales pour le président de la République

Une campagne est lancée pour adresser une carte postale "Soutenons l’angioplastie coronaire au Centre Hospitalier de Chalon" au président de la République
Une campagne est lancée pour adresser une carte postale "Soutenons l’angioplastie coronaire au Centre Hospitalier de Chalon" au président de la République

Cela fait des mois que l’hôpital de Chalon-sur-Saône se bat pour obtenir un centre d’angioplastie coronaire. Pétition, manifestation, lettre ouverte, rien n’y fait. Cette fois, le public est invité à envoyer une carte postale au président de la République.

Par B.L.

Quel est l'enjeu d'un centre d’angioplastie coronaire ?


Le centre hospitalier William Morey à Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire souhaite la création d’un centre d’angioplastie coronaire adossé à l’unité de soins intensifs de cardiologie. L'objectif est de permettre un accès rapide à des soins cardiologiques de qualité 24 heures sur 24.

Les équipements de coronarographie et d'angioplastie permettent d'examiner les artères du cœur et de les traiter si elles sont bouchées. La coronarographie est une technique permettant d'explorer l'état du cœur. L'angioplastie consiste à dilater d'un vaisseau rétréci, dans le cas d'un caillot par exemple, à l'aide d'un petit ballonnet ou de la pose d'un ressort (ou "stent") qui épouse les parois du vaisseau.

Sans ces équipements, les médecins du centre hospitalier de Chalon craignent de voir leur service fermer, avec un transfert de patients sur les hôpitaux de Mâcon ou de Dijon, disposant de cette spécialité.
"En juillet 2016, l’Agence Régionale de Santé avait reconnu ce besoin", mais "un revirement incompréhensible a conduit à un rejet du dossier d’autorisation en mai 2017", déclare le personnel du service de cardiologie du centre hospitalier William Morey.


© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Où en est la mobilisation à l'hôpital de Chalon ?


Depuis, la mobilisation s’amplifie à Chalon pour obtenir gain de cause :
-une pétition a recueilli des milliers de signatures
-200 médecins libéraux et hospitaliers de Saône-et-Loire ont adressé une lettre ouverte à l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté
-une manifestation rassemblant plusieurs centaines de personnes a été organisée le 1er  juillet
-des parlementaires de Saône-et-Loire ont été reçus au ministère de la Santé pour défendre le dossier de l'angioplastie à l'hôpital de Chalon-sur-Saône.

Mais, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté refuse toujours la demande d'ouverture d'un centre d’angioplastie coronaire et préconise "un exercice commun et coordonné de la cardiologie entre les CH de Chalon, de Mâcon et le CHU de Dijon".

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne


Pourquoi envoyer une carte postale à Emmanuel Macron ?


Le Centre Hospitalier W.Morey a donc présenté un recours hiérarchique auprès d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.
"La Commission Nationale de l’Organisation des Soins doit examiner le dossier afin de donner un avis consultatif à Madame Buzyn", expliquent les médecins de Chalon, qui ont lancé une nouvelle campagne le 28 septembre 2017.

Il s’agit d’adresser une carte postale "Soutenons l’angioplastie coronaire au Centre Hospitalier de Chalon" au président de la République pour lui "demander de veiller à un examen du recours dans les meilleurs délais".
Cette campagne va durer tout le mois d’octobre.  Les cartes peuvent être obtenues au centre hospitalier et à la mairie de Chalon. Elles peuvent aussi être demandées par téléphone au 03-85-91-00-19 ou par courriel à cartes.angioplastie@ch-chalon71.fr .

A lire aussi

Sur le même sujet

Témoignage instituteur accusé de viol

Près de chez vous

Les + Lus