Hôpital de Chalon : une réunion extraordinaire pour l'avenir du service cardiologie

L'hôpital de Chalon William Morey pourrait voir son service d'urgences cardiologiques fermer, faute de moyens suffisants / © FTV
L'hôpital de Chalon William Morey pourrait voir son service d'urgences cardiologiques fermer, faute de moyens suffisants / © FTV

Ce mardi 6 juin se tient à l'hôpital William Morey de Chalon un conseil de surveillance extraordinaire, en début d'après-midi. Les chefs de service de cette unité avaient formulé des inquiétudes sur le manque de moyens au service cardiologie, il y a quelques jours. Les personnels sont aussi inquiets

Par F.L.

Unité de soins intensifs et cardio-vasculaires
C'est le nom officiel du service d'urgences cardiaques de l'hôpital William Morey de Chalon-sur-Saône. 
Les chefs de service ont alerté le 1er juin dernier les médias, sur le besoin d'équipement en angioplastie coronarienne.
Sans cet équipement, ils ont la crainte de voir leur service fermer, avec un transfert de patients sur les hôpitaux de Mâcon ou de Dijon, disposant de cette spécialité.
Autre argument mis en avant : la fermeture de ce service pourrait entraîner la fermeture de la neurologie, et d'une façon générale, l'établissement perdrait toute attractivité pour l'arrivée de nouveaux praticiens.


Pétitions portées par les personnels
Des pétitions ont été portées par les personnels de l'hôpital, et ont recueilli près de 1200 signatures sur la version papier , et près de 600 signatures sur internet.


Conseil de surveillance extraordinaire
A l'occasion d'un conseil de surveillance extraordinaire ce mardi 6 juin à 14 heures, les personnels vont distribuer leurs pétitions. 
Mais quant à la décision de l'ajout d'une unité d'angioplastie, celle-ci revient au directeur de l'ARS Bourgogne Franche-Comté. 

Hôpital de Chalon : une réunion extraordinaire pour l'avenir du service cardiologie
Un conseil de surveillance extraordinaire s’est tenu à l'hôpital William Morey de Chalon-sur-Saône mardi 6 juin 2017. L’inquiétude règne sur le manque de moyens au service cardiologie.  - JT de 19 heures



A lire aussi

Sur le même sujet

Dépistage du cancer du sein : témoignages de femmes

Près de chez vous

Les + Lus