Benjamin Griveaux est diplômé de SciencesPo et de HEC. Il a milité au Parti socialiste de 2004 à 2014 avant de rencontrer Emmanuel Macron fin 2015 et de participer à la création de son mouvement En Marche. "J'ai alors vu une intelligence hors norme, à la fois rationnelle et humaine", se souvient Benjamin Griveaux.

Avant de faire partie du premier cercle d’Emmanuel Macron, le Bourguignon avait été de 2003 à 2007 délégué général adjoint de A Gauche, en Europe, un club de réflexion co-fondé par Michel Rocard et Dominique Strauss-Kahn.

Il est élu conseiller municipal à Chalon-sur-Saône en 2008, puis conseiller général. Il est nommé vice-président du conseil général de Saône-et-Loire, alors présidé par Arnaud Montebourg, chargé de l'économie, de l'emploi et de l'insertion.

En 2012, il intègre le cabinet de la ministre de la Santé Marisol Touraine, puis part deux ans plus tard dans le privé, diriger la communication du groupe d'immobilier commercial Unibail-Rodemco. La rumeur lui prête des ambitions municipales parisiennes. "Je démens formellement", dit-il.

Le Bourguignon avoue une "faiblesse pour le vin" et une passion pour les Doors et Nirvana. Il aime regarder les séries TV dont - "j'assume"  - la série à zombiesThe Walking Dead. Il a écrit "Salauds de Pauvres (Pour en finir avec le choix français de la pauvreté), chez Fayard.