Saône et Loire : meurtre à Montceau-les-Mines, la victime serait Valentin Amrouche

Un corps sans vie a été retrouvé au 8e étage de cet immeuble de Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, il s'agirait d'un meurtre / © François Latour
Un corps sans vie a été retrouvé au 8e étage de cet immeuble de Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, il s'agirait d'un meurtre / © François Latour

Un homme non identifié a été retrouvé mort jeudi 3 août 2017 dans un immeuble de Montceau-les-Mines en Saône et Loire. Selon le procureur de la République de Chalon-sur-Saône, il s'agit d'un homicide et la victime pourrait être Valentin Amrouche, disparu depuis le 18 juillet.

Par Alexis Perché

Un homme a été retrouvé sans vie ce jeudi 3 août à Montceau-les-Mines, en Sâone-et-Loire. Le corps se trouvait sous deux couvertures dans un appartement au 8e étage d'un immeuble du Parc Salengro.

Il pourrait s'agir de Valentin Amrouche, ce jeune homme de 26 ans disparu le 18 juillet à Montceau-les-Mines et toujours recherché par les forces de l'ordre.

Selon le procureur de la République de Chalon-sur-Saône, Damien Savarzeix, l'homme est "non identifiable visuellement" mais il est avéré qu'il s'agit d'un homicide.

L'autopsie qui a eu lieu ce vendredi 4 août 2017 au matin a révélé qu'il s'agissait d'un jeune homme et qu'il aurait été victime d'au moins quatre coups de couteau.

Le corps était dans un état de putréfaction avancée, ce qui complique l'estimation de la date du décès et son identification mais le procureur a affirmé que la piste de Valentin Amrouche était "sérieuse". Le corps se trouvait dans l'appartement depuis au moins 3 semaines, ce qui correspond à la date de disparition du jeune homme.

La comparaison des prélèvements génétiques devrait nous en apprendre plus d'ici la fin du weekend.



Les scellés ont été posés jeudi 3 août 2017 dans l'immeuble de Montceau-les-Mines où a été retrouvé un cadavre / © François Latour
Les scellés ont été posés jeudi 3 août 2017 dans l'immeuble de Montceau-les-Mines où a été retrouvé un cadavre / © François Latour

"Ça sent la mort"


La police judiciaire de Dijon est en charge de l'enquête. Elle a été alertée par les voisins qui se plaignaient d'une "odeur de putréfaction" venant de l'appartement. Sinon le voisinage n'a rien vu ni entendu d'inhabituel.

"Cela faisait plus de huit jours que ça sentait mauvais dans le haut de l'immeuble", a confié un habitant au Journal de Saône -et-Loire.

C'est justement une voisine qui a averti la police à cause de la puanteur. "J'avais déjà appelé le bailleur social, l'Opac mercredi. Je leur avait dit 'ça sent le cadavre, ça sent la mort'", a-t-elle raconté au JSL.

L'appartement est loué par un couple de personnes âgées qui se trouvent actuellement en Algérie. Ils ont des petis enfants de l'âge de Valentin Amrouche qui auraient pu être en contact avec lui.

Selon le procureur de la République de Chalon-sur-Saône, il s'agirait d'un meurtre. L'enquête de voisinage est toujours en cours.



Un reportage de François Latour, Christophe Gaillard et Carlos Zappalá.

Intervenants :

- Lucienne Paris, résidente de l'immeuble
- Jean-Claude Commeau, résident de l'immeuble

Sur le même sujet

Des sides-caristes baladent résidents d'une maison de retraite...

Près de chez vous

Les + Lus