Législatives 2017 : les résultats du 1er tour en Saône-et-Loire

Vue sur le village et la roche de Vergisson / © Daniel CULSAN / Licence CC by Wikimedia
Vue sur le village et la roche de Vergisson / © Daniel CULSAN / Licence CC by Wikimedia

Les électeurs de Saône-et-Loire ont voté pour le 1er tour des législatives ce dimanche 11 juin 2017 : 66 candidats se présentaient dans les cinq circonscriptions du département. Partout, des candidats de La République En Marche sont arrivés en tête et le FN est éliminé.

Par Muriel Bessard et Béatrice de Lavergne


Les élections législatives, qui se déroulent les dimanches 11 et 18 juin, permettent de désigner 577 députés qui siégeront pendant 5 ans à l'Assemblée Nationale.

Le département de Saône-et-Loire compte cinq circonscriptions :


-la 1re circonscription :


Le député Thomas Thévenoud (PS, puis non inscrit) avait été élu en 2012 dans la circonscription de Mâcon. Il ne se représentait pas. Au total, 14 candidats tentaient leur chance.


Le PS a perdu cette circonscription où à la présidentielle, Benoît Hamon n’avait  pas dépassé les 5% dans les 5 circonscriptions. L'obstacle était d'autant plus insurmontable que la candidate du PS Catherine N’Diaye faisait face à plusieurs candidats de gauche.  

La droite partait elle aussi divisée : Jean-Patrick Courtois, le maire de Mâcon, investi par LR et l’UDI, était face à Gérard Voisin (dissident Les Républicains), député pendant 20 ans, jusqu’à ce qu’il soit battu en 2012 par… Thomas Thévenoud.

La situation était donc plutôt favorable pour Benjamin Dirx investi La République en Marche qui est arrivé en tête avec 37,9% des voix. Au second tour, il affrontera Jean-Patrick Courtois (22,1%)

 

-la 2e circonscription :


La députée sortante divers gauche Edith Gueugneau, qui est aussi maire de Bourbon-Lancy, avait été élue en 2012. Elle ne briguait pas de nouveau mandat. On comptait treize candidats dans cette circonscription de Paray-Charolles.
 


C'est Vincent Chauvet, président du Modem 71 et candidat de La République en marche, qui arrive en tête avec 31,35% des voix. Il devance Josiane Corneloup, la candidate LR, qui a recueilli 24,05%.

En troisième position, on trouve Antoine Chudzik, conseiller régional et assistant parlementaire européen de Sophie Montel. Il n'a totalisé que 12,04% des voix et est éliminé.



-la 3e circonscription :

la circonscription d'Autun-Le Creusot était détenue par Philippe Baumel, député PS sortant, qui sollicitait un nouveau mandat. Mais ce dernier a été éliminé dès le premier tour comme de nombreux autres élus socialistes partout en France.

 

Sur les 12 autres candidats en lice, c'est Rémy Rebeyrotte, le maire d’Autun ancien socialisteinvesti par La République en marche, qui est arrivé en tête (33%).
Au second tour, il affrontera Charles Landre (LR-UDI) qui a bénéficié de plusieurs désistements de candidats à droite.

Dans cette circonscription où le Front national était arrivé en tête au 1er tour de l’élection présidentielle devant Emmanuel Macron, le jeune frontiste Quentin Bijard, 22 ans, est arrivé seulement en quatrième position avec 14,5%.

 



-la 4e circonscription :

On aura un duel  dans la circonscription de Louhans/Tournus (l’ancien fief du socialiste d’Arnaud Montebourg) où Cécile Untermaier est élue depuis 2012. La députée PS briguait un nouveau mandat face à onze concurrents. La partie était rude dans cette circonscription où le Parti socialiste n’a obtenu que 5,65% des voix au premier tour de la présidentielle. Cécile Untermaier obtient finalement un ticket pour le second tour avec 18,1% des voix.
 



Mais, la bataille est loin d'être gagnée. Catherine Gabrelle, la candidate de La République en Marche, est arrivée largement en tête avec 24,1% des suffrages. 
Le Front national avait investi Maxime Thiébaut qui a quitté le parti Debout la France dont il était une figure importante en Bourgogne. Le candidat frontiste est éliminé avec 16,6% des voix. 

La droite partait divisée à cette élection avec Stéphane Gros, investi par Les Républicains et le dissident LR Eric Michoux.

 

-la 5e circonscription :


Le socialiste Christophe Sirugue est le député sortant de la circonscription Chalon-sur-Saône/Montceau/Montchanin. L’ex secrétaire d'Etat à l'Industrie, au Numérique et à l’Innovation de François Hollande briguait un nouveau mandat.

Il a annoncé sa défaite sur France 3 Bourgogne : "A l’évidence, je ne serais pas au second tour. Je vais réunir ceux qui m’entourent pour dire le plus rapidement possible ce qu’on fera à titre personnel pour le second tour", a-t-il dit.
Christophe Sirugue attribue sa défaite à plusieurs facteurs, à commencer par le fort taux d’abstention et la volonté de ceux qui ont été voter de donner une majorité au président de la République. Il a aussi évoqué le poids de l’étiquette PS qu’il portait.

Il avait face à lui 13 autres candidats dont Gilles Platret (LR) qui lui a ravi son fauteuil de maire de Chalon-sur-Saône, et qui devrait être présent au second tour avec Raphaël Gauvain, candidat de La République En Marche (beau-fils de Dominique Perben, ex Garde des sceaux et maire de Chalon-sur-Saône).
Enfin, c’est Nathalie Szych qui défend les couleurs du Front national.

 

 

 

Retrouvez les résultats détaillés des élections législatives 2017 dans la 1ère circonscription de Saône-et-Loire sur le site de France Info.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Accident du travail chez Badoz à Pontarlier

Près de chez vous

Les + Lus