Législatives en Saône-et-Loire : Maxime Thiébaut (Debout la France) rejoint le FN

Secrétaire départemental de Debout la France en Saône-et-Loire, Maxime Thiébaut est aussi le directeur adjoint de cabinet de Nicolas Dupont-Aignan. / © JC Tardivon (Maxppp)
Secrétaire départemental de Debout la France en Saône-et-Loire, Maxime Thiébaut est aussi le directeur adjoint de cabinet de Nicolas Dupont-Aignan. / © JC Tardivon (Maxppp)

Proche de Nicolas Dupont-Aignan, Maxime Thiébaut souhaite candidater pour un poste de député en Saône-et-Loire. Indécis sur la circonscription et son étiquette, le jeune responsable de Debout la France est finalement investi par le Front national dans la 4e circonscription du département.

Par Valentin Pasquier

Figure du parti Debout la France en Bourgogne, Maxime Thiébaut laissait planer le doute quant à sa candidature aux législatives. Un doute sur la circonscription - la 4e ou la 5e de Saône-et-Loire? - mais aussi sur son rapport au Front national. Le jeune directeur adjoint de cabinet de Nicolas Dupont-Aignan avait salué l'alliance de son mentor avec Marine Le Pen au second tour, mais il n'a pas compris pas leur divorce avant les législatives.

Lundi 15 mai, il officialise sa candidature pour la 4e circonscription de Saône-et-Loire (Chalon-Nord, Louhans), où il est basé. Mais cette fois sous l'étiquette... Front national. Il fait valoir la constance de sa démarche "patriote" pendant chaque tour de l'élection présidentielle, les législatives représentant un 3e tour.

" Je trouve dommage que Nicolas Dupont-Aignan n'ait pas choisi la stratégie de la continuité avec une alliance patriote républicaine, assène-t-il. Je considère que le camp des patriotes est aujourd'hui incarné par Marine Le Pen, le Front national et le mouvement "Les patriotes" association lancée par Florian Philippot au sein du parti."

"Ce sont deux personnes sur 577 candidats, voilà. Ils ont choisi... Je suis très clair, moi, je n'ai jamais changé d'avis. J'ai toujours dit, et Marine Le Pen l'a
très bien compris, que mon parti resterait indépendant"
pour les législatives a réagi Nicolas Dupont-Aignan. "Ceux qui cherchent des postes montrent leur vrai visage", a-t-il ajouté.

Pour les législatives, Maxime Thiébaut quitte Debout la France pour le FN

Une alliance de "patriotes"


L'aventure Debout la France arrive à son terme pour celui qui avait engrangé 5,17% pour le parti aux régionales en Bourgogne-Franche-Comté. "Je vais prendre ma carte au Front national et être vice-président du mouvement "Les patriotes", ajoute l'intéressé.

Ce ralliement aux frontistes permettra, selon lui, d'incarner une "vraie opposition à Macron" et à "la banque, la finance et au lobbyistes" à l'Assemblée nationale. Un discours en harmonie parfaite avec les déclarations des cadres frontistes.



Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Dijon 9e ville française pour tourisme

Près de chez vous

Les + Lus