La prolifération de la pyrale du buis touche à sa fin

Des millions de papillons de la pyrale du buis ont envahi la France cet été / © Julianne Paul
Des millions de papillons de la pyrale du buis ont envahi la France cet été / © Julianne Paul

La pyrale du buis est un papillon dont la chenille cause d’importants dégâts dans les parcs, jardins et forêts. Cet épisode devrait bientôt toucher à sa fin.

Par B.L.

La pyrale du buis ne menace pas les récoltes agricoles


La pyrale du buis est originaire d’Asie du sud-est.
Ce fléau est arrivé en France en 2008, lors de l’importation de plants de buis ornementaux en provenance de Chine.

Ce papillon, dont la chenille dévore uniquement les buis, est présent dans la région Bourgogne-Franche-Comté depuis 2011.
Il a d’abord occasionné des dommages dans les parcs et jardins avant de passer en milieu forestier en 2016.


Le papillon de la pyrale du buis apprécie particulièrement les fruits / © Jaël Galichet
Le papillon de la pyrale du buis apprécie particulièrement les fruits / © Jaël Galichet


Depuis juin 2017 on assiste à un développement particulièrement dynamique de l’insecte dans toute la France, dont le département de Saône-et-Loire.

"Cet épisode devrait bientôt toucher à sa fin. La durée de vie des papillons étant comprise entre 12 et 15 jours, le vol de la deuxième et dernière génération de pyrale de la saison, commencée entre le 12 et le 17 août, devrait s’achever rapidement", assure la préfecture de Saône-et-Loire.

Cet insecte ne présente pas de danger pour l’agriculture, car "la pyrale du buis s’alimente en effet du feuillage des buis et n’occasionne pas de dégâts sur les récoltes agricoles ni de dommages significatifs sur d’autres essences que les buis".


Le papillon fait entre 30 mm et 45 mm. / © Didier Descouens/Wikipédia
Le papillon fait entre 30 mm et 45 mm. / © Didier Descouens/Wikipédia

Comment lutter contre la pyrale du buis ?


Traiter les zones forestières pour lutter contre la pyrale du buis "n’est pas envisageable tant sur le plan technique qu’environnemental".
Mais on peut limiter les nuisances causées par les vols de pyrale dans les parcs et les jardins.


Cela passe notamment par l’utilisation :
-de bassines d’eau savonnée accompagnées d’une lampe
-du bacillus Thuringiensis (lutte biologique- marque commerciale Forey 48B, homologuée en forêt)

A Fontaines, en Saône-et-Loire, on utilise un aspirateur pour lutter contre la pyrale du buis, un papillon venu d'Asie qui ravage les feuillages.
A Fontaines, en Saône-et-Loire, on utilise un aspirateur pour lutter contre la pyrale du buis, un papillon venu d'Asie qui ravage les feuillages.


Comment prévenir une nouvelle invasion l’année prochaine ?


Pour les collectivités locales, des solutions de lutte et de prévention contre cet insecte existent :

Prévention : La DRAAF de Bourgogne-Franche-Comté assure une surveillance adaptée par le suivi des zones défoliées par la pyrale et par un suivi de la réaction des buis à la défoliation totale. 
   (4 bis rue Hoche BP 87865 21078 DIJON  
   Standard téléphonique :03.80.39.30.00 
   

Lutte : L’installation de pièges à phéromones pour suivre les pics de reproduction permet de lutter contre la pyrale.
De plus, différents organismes de recherche (INRA/universités) travaillent, à la demande de l’État, pour mettre au point des méthodes de lutte biologique massive (recherche de prédateurs à la pyrale), seule solution viable, notamment dans les massifs forestiers. Ceci pourra être de nature à prévenir la survenance d’un nouvel épisode l’année prochaine.



A lire aussi

Sur le même sujet

C'est votre tour - Un simulateur de chute libre à Champforgeuil

Près de chez vous

Les + Lus