Saône-et-Loire : les mesures de restriction d'usage de l'eau sont étendues

La Saône-et-Loire manque d'eau. Peu ou pas de pluies en août et un nouvel épisode caniculaire. Conséquence : la préfecture étend les mesures de restriction des usages de l'eau, de deux à quatre zones hydrographiques.

Le 24 juillet dernier, un premier arrêté préfectoral avait placé les zones hydrographiques « Grosne » et « Seille et Guyotte » en niveau de restriction des usages d’alerte renforcée. Mais depuis, "la situation des cours d’eau a continué de se dégrader, et les quelques orages de ce mois d’août n’ont pas apporté de pluies significatives pour permettre une remontée des débits des cours d’eau. Les sources exploitées pour l’eau potable commencent à connaître des difficultés, en particulier sur l’ouest du département."

Le préfet de Saône-et-Loire a donc décidé mardi 29 août 2017, d’étendre les mesures de restriction des usages de l’eau aux bassins « Arroux-Morvan », « Arconce et sornin », « Dheune », et « Saône, Doubs et côtes viticoles »

Voici le communiqué publié par la préfecture, qui liste également sur son site, les communes concernées : 

" L'objectif de ces mesures est de limiter les consommations non indispensables afin de préserver la ressource en eau et particulièrement les débits des cours d’eau.  De plus avec des pressions constantes et des débits en baisse, la concentration des charges polluantes dans l’eau augmente, étant donné que l’effet de dilution est moindre et partant la qualité de l’eau subit une dégradation sensible. Il s’ensuit que tout prélèvement supplémentaire d’eau devient compromettant pour la survie des organismes aquatiques.

Les principales mesures à appliquer dans les bassins en situation d’alerte renforcée sont :

• L’interdiction, pour les particuliers, associations et collectivités, de laver les allées, terrasses, toitures, voiries, trottoirs, les véhicules en dehors des stations de lavage ; d’arroser les pelouses, espaces verts publics ou privés, golfs, de remplir les piscines supérieures à 5m3,
Reste autorisé, de 20h à 8h, l’arrosage des jardins potagers, massifs fleuris, bacs  et jardinières et espaces sportifs publics, en dehors des prélèvements en cours d’eau et  nappes d’accompagnement.

• L’interdiction, de 8h à 20h,  d’irriguer les cultures agricoles et prairies à partir de rivière, nappe souterraine ou plan d’eau alimenté par un cours d’eau. Néanmoins, cette interdiction est réduite à la période de 12h à 17h pour les cultures les plus sensibles au stress hydrique (pépinières, cultures maraîchères, maïs semences...)."

Ces mesures sont applicables jusqu’au 15 septembre 2017. Elles pourront être ajustées, le cas échéant, en fonction de l’évolution de la situation des nappes et des cours d’eau. Les zones hydrographiques « Loire »  et « Bourbince » sont placées en vigilance, sans mesure de limitation à ce niveau. La situation reste sous surveillance et son évolution pour la fin d’été dépendra fortement de l’importance de la pluviométrie à venir.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo canicule environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter