En Saône-et-Loire, les vignes ont souffert des fortes châleurs

En Saône-et-Loire, l'épisode de canicule s'éloigne désormais. Les fortes chaleurs de ces derniers jours ont pesé sur les vignobles de la région. À Moroges, les vignerons s'affairent pour aérer les vignes très tôt le matin. Les grappes font déjà leur apparition avec deux semaines d'avance.

Intervenants : Georges et Johan Duréault, co-gérants du domaine Chamilly. ©France 3 Bourgogne
À Moroges en Saône-et-Loire, Georges Dureault inspecte ses rangs de vigne. L'épisode caniculaire a accéléré la maturité de ses vignes comme celles de toute la côte chalonnaise. Il s'attend donc à des vendanges précoces cette année.

« Je pense que les crémants, ça va commencer autour du 25 août. Le reste va suivre une semaine après, suivant l’été que l’on va avoir, » observe l’exploitant.

Des vendanges précoces qui donneront du vin sucré


Mais qui dit vendanges précoces ne dit pas mauvaise qualité. « Au contraire, apporte du sucre. On espère juste que ça ne va pas griller, » explique Georges Duréault.

Et les températures - au-delà des 35°C au soleil - exigent d'adapter le travail dans les vignes pour ne pas trop faire souffrir les organismes. Johan Duréault, co-gérant du domaine, s’affaire au milieu des ceps. « On commence à 6 heures du matin et on s’arrête à 14h30-15 heures. On s’adapte, sinon c’est difficile de tenir tout une journée en plein soleil. »
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vins gastronomie sorties et loisirs intempéries météo
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter