Belfort : l'opération “communes en péril” lancée par Damien Meslot

© Vanessa Hirson
© Vanessa Hirson

Aujourd'hui, les services municipaux de Belfort seront fermés. Damien Meslot dénonce la diminution de son budget et le nombre grandissant de ses missions. Désinformation politicienne répond son opposant Christophe Grudler qui pour autant ne nie pas la mort des petites collectivités.

Par Fabienne Le Moing

La colère gronde entre Damien Meslot et l'État
Le gouvernement prévoit de diminuer son budget tout en lui augmentant le nombre des missions de services publics.
Comme chaque mairie, celle de Belfort récupère les dossiers de PACS, de prévention des risques inondation et les amendes de stationnement.
Damien Meslot dénonce aussi le non renouvellement de 35 contrats aidés à Belfort et la suppression de la taxe d'habitation.

Aujourd'hui est voté au parlement le budget des collectivités locales.
Pour faire pression, Damien Meslot et l'association des maires de France ont imaginé cette journée de mobilisation. Aucun service municipal ne fonctionnera à Belfort.
À 11h les élus belfortains ont remis une motion à Madame La Préfète, Sophie Elizeon.

Le Département a souhaité manifester sa solidarité envers les maires des communes en fermant également ses portes au public ce jeudi.
Son président Florian Bouquet a dit ne pas pouvoir "rester indifférent à la situation d’étranglement que subissent les communes".

Le Président de l’Association des Maires du Territoire de Belfort, Pierre Rey, s’est lui aussi exprimé.

"Même si comme beaucoup d’entre vous, je répugne à utiliser des méthodes aussi extrêmes, c’est un devoir de se mobiliser aujourd’hui en signe d’acte de résistance."

Territoire de Belfort : mobilisation pour sauver les "communes en péril"
Un reportage de Vanessa Hirson et Éric Debief. Avec Pierre Rey : président de l'Association des Maires du Territoire de Belfort, Yves Gaume : maire d'Essert et Joël Dubreuil : sous-préfet du Territoire de Belfort.


Prise d'otage des agents territoriaux et des habitants de Belfort pour l'opposition

Christophe Grudler dénonce des propos mensongers et des moyens de pression cavaliers.
Côté budget, le gouvernement s'est engagé à ne pas baisser les dotations de fonctionnement des communes du Territoire de Belfort. Christophe Grudler dénonce une manipulation du maire pour faire peur.
Par ailleurs, seul Damien Meslot organise cette journée. Ailleurs en France aucune action n'est prévue.

La façon de faire du maire le choque particulièrement. Selon lui, Damien Meslot force la main aux employés des services minicipaux en leur imposant une journée de grève.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Première pierre posée pour la future piscine de Nevers

Près de chez vous

Les + Lus