Belfort-Delle : la réouverture de la ligne ferroviaire prévue pour fin 2018

© France 3 Franche-Comté
© France 3 Franche-Comté

SNCF Réseau annonce que la ligne ferroviaire Belfort-Delle, abandonnée depuis une vingtaine d'années, rouvrira le 9 décembre 2018. Cette ligne va constituer un "trait d'union" entre les réseaux français de trains à grande vitesse et suisse.

Par AFP

La réouverture des 22 kilomètres de la ligne a été fixée le jour du changement d'horaire 2018-2019. Elle a été arrêtée par le comité de pilotage du projet Belfort-Delle, qui réunit les partenaires suisses et français du projet.

Ce projet transfrontalier à dimension locale, régionale et européenne est un trait d'union entre la France et la Suisse

souligne dans un communiqué SNCF Réseau, gestionnaire du réseau ferroviaire français.

Cette ligne a notamment pour vocation de faciliter les échanges entre le réseau ferré suisse, via les gares de Delémont et Bienne, et la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône, via la gare de Belfort-Montbéliard TGV.

Une ligne en travaux depuis deux ans

La ligne avait été abandonnée pendant une vingtaine d'années avant le lancement de nouveaux travaux en septembre 2015. A présent, la nouvelle voie est posée et les poteaux caténaires sont en place, précise SNCF Réseau.
Les travaux de voiries et réseaux divers ont débuté mi-juin 2017 et s'achèveront en fin d'année. À l'été 2018, les travaux seront entièrement finalisés et les trains d'essais pourront circuler.
La réouverture "représentera l'aboutissement d'un projet ambitieux pour la relation franco-suisse en matière de mobilités", estime SNCF Réseau.

Scolaires et frontaliers attendent la réouverture avec impatience


"La ligne permettra aux voyageurs en provenance ou à destination du nord-est Bourgogne-Franche-Comté ou de la Suisse de bénéficier d'un moyen de transport public plus écologique, plus régulier et plus sûr" et elle "facilitera également les déplacements scolaires et professionnels du quotidien ainsi que les déplacements transfrontaliers, grâce à la création de cinq haltes entre Belfort et Delle".

Les travaux d'infrastructures représentent un investissement de 110,5 millions d'euros, en partie financé par la région Bourgogne Franche-Comté (30,9 millions d'euros), l'État français (30,5 millions d'euros), la Confédération helvétique (24,7 millions d'euros) et l'UE (9,3 millions d'euros).

Sur le même sujet

Cancer du sein : les femmes éloignées du dépistage

Près de chez vous

Les + Lus