La mérule rouge, un champignon, menace le temple de Beaucourt

C’est en début d’année que les paroissiens se sont rendu compte que la mérule dévastait les boiseries du Temple de Beaucourt / © Sylvie Françoise
C’est en début d’année que les paroissiens se sont rendu compte que la mérule dévastait les boiseries du Temple de Beaucourt / © Sylvie Françoise

En début d'année, les paroisiens et les membres du temple de Beaucourt près de Belfort ont constaté l'apparition de mérule, des champignons qui rongent les boisieries et les murs. Les travaux ont d'ores et déjà commencé et des aides financières sont attendues. 

Par Adrien Boussemart

La mérule, un champignon, menace le temple de Beaucourt
Avec : Josette Besse, présidente de l'Association pour sauvegarder le temple de Beaucourt, Dominique Guldenfel, gérant de la société DGRG Reportage de : V HIRSON, S FRANÇOISE et R REGARD
Il menace le plancher et les murs du temple de Beaucourt. Construit par Frédéric Japy au XIXe siècle, le temple protestant inquiète les paroissiens. L'état général du lieu de culte est assiégé par la mérule, ou mérule pleureuse, un champignon friant de boiseries. Lorsqu'il s'infiltre dans des édifices, des meubles, des bâtiments en bois et les briques, il est dévastateur. Pour le moment, au sein du temple de Beaucourt, près d'une centaine de mètres carrés ont été endommagés par le parasite. Une situation qui attriste les membres de l'église protestante de la ville et les fidèles. 

Pour lutter contre la propagation de la mérule, une entreprise spécialisée a été appelée et a d'ores et déjà débuté le travail. Le plancher, les murs et les pierres fongicides ont été traités. Un épisode ressenti un coup dur par l'église.Visiblement, le phénomène semble s'étendre aux autres édifices religieux de Franche-Comté.

En 2014 la mérule avait déjà dévasté un autre temple à Montbéliard et cette année, une expertise est en cours à Etupes où l'on observe le même phénomène. Le développement de la mérule est facilitée par le taux d'humidité du bois,  une température entre 20 et 26 °C, une atmosphère confinée, l'obscurité. En revanche, elle ne résiste pas aux hautes températures. Des mesures curatives existent mais il est conseillé d'éviter les fuites de plomberie et de toiture. Problème, l'église protestante de Beaucourt cherche à effectuer des travaux de rénovation. Un circuit vicieux en somme.

L'église protestante et l'association de sauvegarde du temple de Beaucourt ont déboursé 28 000 euros pour résoudre ce problème. Depuis deux ans une nouvelle réglementation oblige toute personne à déclarer en mairie les foyers infestés par la mérule.

Si vous souhaitez aider l’Association pour la sauvegarde du Temple de Beaucourt, adressez vos dons à :

Association pour la Sauvegarde du Temple de Beaucourt
2 Impasse des Frênes
90 500 Beaucourt
06.89.77.29.39

Sur le même sujet

Cléron : le musée du tacot repart sur de bons rails

Près de chez vous

Les + Lus