Auxerre : un homme est mort lors de son interpellation, une enquête est ouverte

L'appartement où le drame s'est noué.
L'appartement où le drame s'est noué.

Un homme de 37 ans est mort dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 janvier 2017 lors de son interpellation à Auxerre, dans l’Yonne. Il était en train de ravager son appartement et de jeter ses biens par la fenêtre quand les policiers sont intervenus pour le maîtriser.

Par avec AFP

Selon le parquet, le trentenaire était en pleine "crise de démence". "Les policiers ont eu du mal à pénétrer dans son appartement. Il avait installé un matelas derrière la porte pour en barrer l'accès. L'individu était particulièrement virulent verbalement mais aussi physiquement.", a expliqué la procureur d'Auxerre Sophie Macquart-Moulin. Il menaçait les fonctionnaires de police avec une barre d'haltères. C'est pourquoi les policiers ont dû faire usage de leurs armes de neutralisation - un flashball- avec un seul tir et d'une bombe lacrymogène. Plaqué au sol, l'homme s'était calmé quand il a été victime d'une crise cardiaque. Malgré l'intervention rapide des secours, il ne sera pas réanimé.

Une enquête a été ouverte pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce décès. "Elle a pour fonction de vérfier que l'usage de ces armes de neutralisation a été fait de façon régulière au vu du cas d'espèce, que l'intervention de la police n'a pas été fautive", a-t-elle ajouté.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire d'Auxerre et une autopsie doit être pratiquée en milieu de semaine prochaine, assortie d'une expertise toxicologique. Selon les premiers éléments de l'enquête, cet homme souffrait de graves problèmes psychiatriques.

Le reportage de Y. Etienne et C.Banasik avec :
  • Pauline Jupin, une voisine
  • Sophie Macquart-Moulin, procureure de la République d'Auxerre
Auxerre : un homme meurt lors de son interpellation
Un homme de 37 ans est mort dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 janvier 2017 lors de son interpellation à Auxerre, dans l’Yonne. Il était en train de ravager son appartement et de jeter ses biens par la fenêtre quand les policiers sont intervenus pour le maîtriser.

 

Sur le même sujet

Accident du travail chez Badoz à Pontarlier

Près de chez vous

Les + Lus