Des élus bourguignons auraient-ils des relations suspectes avec l'Azerbaïdjan ?

André Villiers, ancien président du Conseil Départemental de l'Yonne, de 2011 à 2017, a des relations entretenues avec l'Azerbaïdjan / © FTV
André Villiers, ancien président du Conseil Départemental de l'Yonne, de 2011 à 2017, a des relations entretenues avec l'Azerbaïdjan / © FTV

Selon une enquête du journal Le Monde, plusieurs élus européens auraient bénéficié des faveurs de l’Azerbaïdjan. Parmi eux, des élus bourguignons tels qu' André Villiers (ex-sénateur et ancien président du Conseil Départemental de l'Yonne).

Par F.L. (avec Sébastien Kerroux)

Un lobbying intensif aurait pénétré les plus hautes sphères de l’Europe. L’Azerbaïdjan, considéré comme un pays au régime politique autoritaire et régulièrement mis en cause par les organisations des Droits de l'Homme, tenterait de "redorer son blason à grand renfort de cadeaux et d'investissements". Dans une enquête du journal Le Monde publiée le 4 septembre 2017, un journaliste révèle des liens troubles entre le pays du Caucase et certains élus français.

André Villiers au coeur de l'affaire

Les révélations faites par le journal Le Monde sont le fruit d'une enquête intitulée "La diplomatie du caviar" ou encore "le caviargate".  L'enquête a été menée par plusieurs grandes publications européennes, dont le Guardian et le Süddeutsche Zeitung. Dans son article, la journaliste du Monde indique qu'André Villiers - alors sénateur de l'Yonne - aurait en février 2011 pris un vol pour l'Azerbaïdjan afin de "plaider la cause des éleveurs icaunais". Deux ans plus tard, le ministre de l'Agriculture d'Azerbaïdjan arrive dans l'Yonne pour y acheter 630 vaches charolaises. En 2014, André Villiers affirmera dans un article qu'au total près de 1200 bovins auront été exportés dans le pays.

Selon Le Monde, cette aubaine "ne doit rien au hasard". Selon un témoignage recueilli par le journaliste "Il faut être au niveau politique le plus élevé pour avoir accès à ces marchés, et c'est le cas d'André Villiers."

L'article du Monde ajoute que depuis 2011, "l'élu Union des démocratres et indépéndants (UDI) est régulièrement invité en Azerbaïdjan, que ce soit pour le - forum humanitaire - de Bakou ou pour le festival international du vin de Gandja".

Visites régulières dans le Caucase

Dès 2011. André Villiers, sénateur de l'Yonne, se rend dans le Caucase pour plaider la cause des éleveurs icaunais.  Selon lui, "la consommation de viande est en train de baisser en Italie de façon tendancielle, et il fallait trouver des nouveaux marchés."  Des nouveaux marchés comme celui de l'Azerbaïdjan, qui souhaite développer sa filière bovine. En 2013, un contrat entre un syndicat d'éleveurs icaunais et l'Etat azerbaïdjanais sera signé. Mais ce contrat a-il été obtenu sans contrepartie ? Selon le journal Le Monde, l'Azerbaïdjan aurait séduit certains élus européens par des investissements, voyages, et cadeaux en échange d'une bienveillance envers le régime azéri.

Le 20 mai 2012, soit un an avant la vente des bovins, l'Azerbaïdjan est mise à l'honneur lors d'une fête des vins à Auxerre. En septembre de la même année, André Villiers rencontrera llham Alyev à Paris.

Une coopération entre l'Yonne et l'Azerbaïdjan ?

Alors que Nicolas Soret, élu PS au Conseil Départemental de l'Yonne, confirme qu'aucun type de coopération n'a été mise en place ou discutée au sein de l'assemblée territoriale, c'est par un courrier officiel adressé au Président Alyev que la coopération est pourtant confirmée par André Villiers, en 2013.

Le courrier stipulait :  « Cette visite nous donnera une nouvelle occasion de renforcer le partenariat entre l'Azerbaïdjan et le département de l'Yonne, y compris notre coopération dans les domaines de l'élevage, du vin et du pain et du football."

Aujourd'hui, André Villiers est plus mesuré : "il n'y a pas de coopération entre le département de l'Yonne et l'Azerbaïdjan" affirme l'éu au micro de France 3 Bourgogne. Avant d'ajouter : "André Villiers n'a pas signé de contrat [...] il s'agissait uniquement de mise en relation".

Relations entretenues

En octobre 2013, Ilham Aliyev est réélu à la tête de l'Azerbaïdjan. Une réelection tâchée d'irrégularités constatées par l'OSCE (NDLR : Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe), mais félicitée par André Villiers. Dans un article de 2014, ce dernier cite l'Azerbaïdjan comme l'un des "meilleurs exemples de tolérance dans le monde" sans jamais mentionner la répression contre les opposants au régime.  Lorsque l'aspect peu démocratique de l'Azerbaïdjan est évoqué, André Villiers affirme : "Je réfute la terminologie de dictature féroce. Lorsque je suis allé en Azerbaïdjan, je n'ai pas eu l'impression d'aller en Corée du Nord"

Le député de l'Yonne ira même jusqu'à témoigner contre les journalistes français ayant qualifié l'Azerbaïdjan de dictature. Mais André Villiers dément toute compromission avec le régime d'Ilham Alyev. 

L'enquête de Sébastien Kerroux et Yoann Etienne
Intervenants :
  • André Villiers, Ancien président du Conseil départemental de l'Yonne (2011-2017), député de la deuxième circonscription de l'Yonne (UDI)
  • Patrick Gendraud, Maire de Chablis (UDI), Actuel président du Conseil départemental de l'Yonne
  • Nicolas Soret, Conseiller départemental de l'Yonne (PS)
André Villiers et les relations troubles avec l'Azerbaïdjian
C'est uneenquête à découvrir sur les relations entre l'ancien président du département de l'Yonne et l'Azerbaïdjan. Le journal Le Monde a récemment révélé que plusieurs élus européens auraient accordé leur bienveillance envers le régime du président Alyev, en échange d'investissements, de voyages et divers cadeaux. L'enquête se concentre sur les relations entre l'Azerbaidjan et le département de l'Yonne. - France 3 Bourgogne - Sébastien Kerroux et Yoann Etienne










Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Meilleur ouvrier de France : compétition entre teinturiers

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne