Retour sur : Le chantier médiéval de Guédelon dans l'Yonne

Le château fort de Guédelon, dans l'Yonne, le 20 août 2012 / © Mark van Seeters
Le château fort de Guédelon, dans l'Yonne, le 20 août 2012 / © Mark van Seeters

Hiver 1997 : au cœur de la Puisaye, près de Saint-Fargeau, on entend résonner les premiers coups de pioche qui marquent le début d’un chantier colossal : la construction du château fort de Guédelon. Depuis 20 ans, la bâtisse prend forme et le chantier attire des milliers de visiteurs.

Par Catherine Blaison avec France 3 Bourgogne

Mais comment ont-ils fait pour faire ça ?


A la seule force de leurs bras, les bâtisseurs de Guédelon essaient de retrouver les gestes et les méthodes du Moyen Âge.

Comment est né ce projet fou ?

Il faut remonter en 1997. Michel Guyot, le fondateur du projet et également propriétaire du château de Saint-Fargeau, est simplement piqué par une grande curiosité. Car, dit-il, la première question que se posent tous les gens qui rentrent dans un château ou une cathédrale, c’est : « Mais comment ont-ils fait pour faire ça ? ».

A l’aide de chercheurs archéologues, le projet se dessine. Reste à trouver l’endroit : à Treigny, à proximité d’un taillis à l’abandon, on trouve justement toutes les matières premières nécessaires au chantier : la pierre, le bois, le minerai de fer, et une carrière de grès ferrugineux qui servira à la base de l’édifice.

Pour la main d’œuvre, Maryline Martin, qui gère une association de réinsertion, va donner un véritable projet d’avenir à des demandeurs d’emploi en leur proposant des contrats d’au moins 5 ans, avec à la clé, l’apprentissage sur le tas de plusieurs métiers.

Le reportage de François-Marie Lapchine et Philippe de Leyritz.
Intervenants : Michel Guyot, fondateur du chantier de Guédelon, et Maryline Martin, directrice du chantier.

Un an plus tard, en 1998, les tailleurs de pierre sont en plein travail et les fondations apparaissent.

Le reportage de François-Marie Lapchine et Eric Jacquet.
Intervenants : Florian Renucci, le maître d’œuvre, et Philippe Deubel, tailleur de pierres.


Le 15 juillet 2009, le Tour de France passe dans l’Yonne. Les caméras de France Télévisions survolent le château, permettant de faire connaître Guédelon au monde entier.
C’est un sacré coup de projecteur pour le chantier qui est aussi site touristique à vocation pédagogique.  Cet été-là, le site connaît un record de fréquentation, avec plus de 300 000 visiteurs.
 



Le reportage de Nathalie Baffert et Jean-François Guilmard en novembre 2011.
Intervenants :
-Maryline Martin, directrice générale du château / Mathieu Rigo, tailleur de pierre / Grégory Dufour, charpentier / Anne-Françoise Tilquin, touriste belge.

En 2015, le chantier est bien avancé. Des tours se sont érigées, et 70 salariés sont maintenant investis dans la poursuite des travaux. Les visiteurs affluent, créant l’émulation touristique tout autour. Il reste quelques tours à bâtir, le chantier se terminera dans quelques années avec le châtelet et son mécanisme de herse et d’assommoir. Mais l’aventure pourrait bien trouver une suite.
 



Pour ceux qui voudraient découvrir ce chantier unique, ou retourner le voir, l’accueil des visiteurs reprend lundi 20 mars et dure jusqu’au dimanche 5 novembre 2017.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Des robes farfelues à la fête de l'Insolite depuis 1991

Près de chez vous

Les + Lus