Viticulture : l’Yonne va se doter de 42 générateurs anti-grêle

Les vignobles de Bourgogne s'équipent de générateurs anti-grêle
Les vignobles de Bourgogne s'équipent de générateurs anti-grêle

En 2016, le vignoble de Bourgogne a subi d’importants épisodes de grêle. L’Yonne a été particulièrement touchée, d’où la décision de s’équiper de générateurs anti-grêle.

Par B.L.

De nombreux viticulteurs de l’Yonne ne sont pas près d’oublier les averses de grêle qui ont dévasté leurs vignobles en 2016, notamment au mois de mai où certains vignerons ont perdu 90% de leur récolte.
Cela les fragilise sur le marché mondial du vin parce qu’ils ne peuvent pas toujours répondre à la demande.

"Si on n'a plus de vin à vendre ou de manière trop cyclique, on risque que certains marchés - surtout à l'export - s'en aillent sur d'autres secteurs qui ont des productions plus régulières", explique Guilhem Goisot, viticulteur à Saint-Bris-le-Vineux. 

Guilhem Goisot, viticulteur à Saint-Bris-le-Vineux, explique pourquoi les générateurs sont nécessaires


La profession a donc décidé d’installer un système préventif de protection contre la grêle. La procédure est la suivante :
-des alertes météo sont envoyées à des bénévoles 4 à 5 heures avant le passage présumé de l’orage.
-ils font chauffer un mélange d’iodure d’argent et de cuivre, qui est diffusé dans l’atmosphère. Le contraste des températures amène les particules dans les nuages de grêle. Cela permet de diminuer la taille des grêlons, qui sont moins agressifs pour la vigne, voire qui fondent avant de toucher le sol. Ce  dispositif permet de diminuer de moitié l’intensité de la grêle.

Quel est le coût des dispositifs anti-grêle ?

Cette méthode de traitement des orages est menée en concertation avec l’ARELFA Bourgogne (Association Régionale d’Etude et de Lutte contre les Fléaux Atmosphériques en Bourgogne).

Le dispositif est financé principalement par les ODG (Organisme de Défense et de Gestion) viticoles et le Conseil Départemental de Côte-d’Or. Le coût est estimé à environ 8 euros à l’hectare, à comparer à une assurance contre les calamités agricoles qui peut aller de 500 euros à plus de 1 000 euros l’hectare. Cela dit, les responsables viticoles conseillent de continuer à s’assurer, même si des générateurs sont mis en place.

La Côte-d’Or (qui a connu de gros orages de grêle au début des années 2010) s’est déjà équipée de générateurs anti-grêle depuis trois ans. Le Mâconnais, le Beaujolais et l'Yonne s'y mettent aussi. Au total, 90 générateurs seront installés en Bourgogne d'ici le printemps 2017.

Le reportage de Muriel Bessard, Yoann Etienne et Lucile Feuillebois

Viticulture : l’Yonne va se doter de générateurs anti-grêle
En 2016, le vignoble de Bourgogne a subi d’importants épisodes de grêle. L’Yonne a été particulièrement touchée, d’où la décision de s’équiper de générateurs anti-grêle. Intervenants : -Guilhem Goisot, viticulteur -Christophe Ferrari, "référent générateur" dans l'Yonne -Julien Esclavy, viticulteur  - Muriel Bessard, Yoann Etienne et Lucile Feuillebois

Intervenants :
-Guilhem Goisot, viticulteur
-Christophe Ferrari, "référent générateur" dans l'Yonne
-Julien Esclavy, viticulteur

A lire aussi

Sur le même sujet

Un campement de migrants dans le centre-ville de Mâcon

Près de chez vous

Les + Lus