Beaune lance sa Cité des vins de Bourgogne

Beaune aura sa Cité des vins de Bourgogne. La ville indique toutefois qu'elle souhaite "être partie prenante dans le réseau des Cités gastronomiques, dont Dijon est la référence bourguignonne".

  • B.L.
  • Publié le , mis à jour le
La ville de Beaune et le BIVB (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne) lancent un projet de Cité des vins de Bourgogne. © site internet du BIVB

© site internet du BIVB La ville de Beaune et le BIVB (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne) lancent un projet de Cité des vins de Bourgogne.

La revanche de Beaune

Le 19 juin dernier, les ministres de la Culture et de l'Agriculture ont confirmé que quatre villes allaient constituer le réseau des cités de la gastronomie : Dijon, Paris-Rungis, Tours et Lyon. Cette annonce était attendue. Elle venait clôturer une procédure dont la  ville de Beaune avait été écartée. Le dossier de candidature beaunois avait été jugé difficilement réalisable par la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA).

La ville du maire UMP Alain Suguenot se lance donc dans un nouveau projet, mené en collaboration avec le BIVB (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne). Les détails seront dévoilés à l’issue de l’assemblée générale du BIVB qui aura lieu vendredi 5 juillet 2013. A cette occasion, Pierre-Henry Gagey et Michel Baldassini, présidents du BIVB, présenteront la future cité. On en saura un peu plus sur l'emplacement choisi dans "le projet urbain porté par la ville de Beaune".

Un projet régional exclusivement consacré à l’oenotourisme

"Ce projet régional, exclusivement consacré à l’oenotourisme, se veut être la porte d’entrée, pour des milliers de visiteurs, dans l’univers des vins de Bourgogne. L’objectif est de leur "donner les clés de cet univers" et de renvoyer ces touristes dans le vignoble de Bourgogne", indiquent les responsables du BIVB. L'objectif est d'inciter les visiteurs "à prolonger leur expérience et, par là même, leur séjour".

"La Cité des vins de Bourgogne de Beaune, envisagée comme un "vaisseau amiral", disposera de relais installés dans différents lieux de Bourgogne qui seront autant de portes d’entrée par tout le vignoble, de Chablis/Grand Auxerrois au Mâconnais, en passant par les  Côtes de Nuits, de Beaune et Chalonnaise", précise le BIVB.

"La Cité des vins de Bourgogne s’inscrit résolument dans une démarche de territoire et, bien sûr, dans une logique de réseau. Elle souhaite être partie prenante dans le réseau des Cités gastronomiques, dont Dijon est la référence bourguignonne", affirment les promoteurs du projet beaunois.
  • Vendanges en Corrèze : se faire une place en Nouvelle-Aquitaine

    Les vendanges battent leur plein et notamment en Corrèze dans le Pays de Brive. Si on est loin des 16 700 hectares de la fin du XIXe siècle, les viticulteurs ne renoncent pas à se faire une place dans la terre viticole de la Nouvelle-Aquitaine. Une AOC pourrait bientôt voir le jour.

    Mis à jour aujourd'hui à 16h13
  • Ain: dans les vignobles les machines remplacent les vendangeurs

    Dans l'Ain, il n'est pas rare de croiser des machines agricoles au coeur des vignes. elles remplacent souvent les vendangeurs saisonniers. La mécanisation des vendanges semble être une solution pour récolter plus vite, à moindre coût et, semble-t-il pour faire un vin de qualité.

    Mis à jour le 26/09/2016
  • Une drôle de machine pour les vendanges

    Les vendanges se poursuivent. C'est au tour des rouges d'être ramassés. Au Château Haut-Lagrange à Léognan, une drôle de machine vient en aide aux ramasseurs.

    Mis à jour le 26/09/2016
les + lus
les + partagés