publicité

Drame familial de Gergy : La mère aurait laissé entendre qu'elle a tué ses trois enfants

La mère des trois jeunes garçons, retrouvés morts au domicile familial à Gergy, en Saône-et-Loire, dans la nuit de vendredi à samedi, "aurait laissé entendre" qu'elle les a tués, a indiqué le procureur de la République.

  • B.L. avec l'AFP
  • Publié le 03/11/2013 | 20:55, mis à jour le 05/11/2013 | 06:22
gergy_2.jpg

Le procureur de la République de Chalon-sur-Saône, Christophe Rode, a déclaré que cette femme de 29 ans "aurait laissé entendre à sa mère (ndlr: présente sur les lieux après avoir fait la macabre découverte) qu'elle avait tué ses trois enfants". C'est, en effet, la grand-mère maternelle, inquiète de ne pas pouvoir joindre sa fille au téléphone, qui s'est rendue à son domicile et a fait la macabre découverte. 

La mère a été transférée à l'hôpital psychiatrique de Sevrey

Au moment où les secours sont arrivés, la jeune mère "semblait clairement sous l'emprise de médicaments", avait indiqué le magistrat samedi. "Dans les semaines à venir, des expertises psychiatriques vont être ordonnées pour déterminer si elle était pleinement responsable de ses actes", a ajouté le magistrat. Il a précisé que la mère avait été transférée de l'hôpital de Chalon-sur-Saône où elle est soignée à l'hôpital psychiatrique de Sevrey, en Saône-et-Loire. "Elle a besoin de soins approfondis. Les médecins estiment toujours que son état (ndlr: psychologique) est incompatible avec une audition et une garde à vue", a souligné le procureur de la République.

Les autopsies des enfants doivent avoir lieu lundi 4 novembre

La jeune mère - qui est séparée de son second mari et "dépressive" de longue date - n'a en effet toujours pas été entendue par les enquêteurs. Des médicaments, dont l'usage n'a pas été encore précisé, ont été trouvés dans la maison "près" de ses enfants, des jumeaux de 18 mois et leur frère de 6 ans. Aucune blessure "à l'arme blanche ou par arme à feu" n'a été relevée sur leurs corps. Les autopsies ont eu lieu lundi 4 novembre 2013. Elles ont révélé que les trois enfants sont morts par asphyxie. L'aîné est décédé par asphyxie médicamenteuse. Mais, pour les deux plus jeunes, des analyses toxicologiques doivent confirmer si leur mort est aussi due à une asphyxie médicamenteuse ou mécanique (étouffement de la mère). 

Interview réalisée par Elsa Bezin et Louise Simondet

les + lus

les + partagés