publicité

Aéroport de Dijon : la CCI va prolonger jusqu'au 1er septembre sous conditions

La Chambre de commerce et d'industrie a annoncé ce vendredi qu'elle allait prolonger de 3 mois sa gouvernance de l'aéroport de Dijon à condition d'être aidée financièrement par les collectivités. Un sursis souhaité par l'Etat qui permettra d'assurer les vols de l'été et de monter un syndicat mixte.

  • Par Christophe Tarrisse
  • Publié le , mis à jour le
L'aéroport de Dijon s'octroie un sursis. Suite au refus de la région de prendre la relève de la CCI et donc de prendre en main la gestion du site, l'aéroport aurait dû fermer le 1er juin. La DGAC aurait alors pris le contrôle pour assurer "un service minimum".

Mais, la CCI vient d'accepter de prolonger sa gouvernance de 3 mois soit jusqu'au 1er septembre à condition que les partenaires (Région, Grand Dijon) les aident financièrement. Ce qui permettra d'assurer les vols des vacances de nombreux Bourguignons. De quoi rassurer de nombreux touristes et agences de voyage, dans l'inquiètude depuis le début de semaine. Le président de la CCi nous a confié que "la nécessité d'assurer ses vols a pesé dans sa décision. Nous ne voulions pas priver les gens de vacances". 

Cette prolongation va permettre surtout de laisser du temps de monter le syndicat mixte voulu par l'Etat et le Grand Dijon. Ce syndicat reprendrait l'aéroport qui serait dans un premier temps destiné aux vols d'affaires. Elle permettra aussi un meilleur accompagnement de la vingtaine de salariés du site.

Une réunion aura lieu lundi 19 mai dans l'après midi en préfecture pour mettre au point cette prolongation.

Un sursis de 3 mois pour l'aéroport de Dijon

Reportage de Maryline Barate et Jean-François Guilmard avec Xavier Mirepois, président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Côte-d'Or

L'actu de votre région en vidéo

Les fêtes de la vigne, c'est parti !

Egayer la vie des dijonnais au lendemain de la guerre : c'était la volonté du Chanoine Kir , le maire de Dijon lorsqu'il a crée les fetes de la vigne. C'était en 1946 Une semaine de danses folkloriques avec des groupes venus du monde entier.

Murielle Rousselin / Gabriel Talon.

les + lus
les + partagés