publicité

Bourgogne Franche-Comté : la Région maintient l’augmentation des indemnités des élus

La nouvelle assemblée de Bourgogne-Franche-Comté a voté une augmentation de 20% des indemnités des élus. Malgré de nombreuses critiques, la présidente de la Région veut conserver les 380 euros d'augmentation mensuels.

  • B.L.
  • Publié le , mis à jour le
La salle des séances du conseil régional à Dijon © Pierre Combier

© Pierre Combier La salle des séances du conseil régional à Dijon

"Marie-Guite Dufay a décidé de tenir bon face aux critiques"

C’est le quotidien L’Est Républicain qui l’annonce : "Lors d'une réunion de son groupe à Dole, la présidente Marie-Guite Dufay a décidé de tenir bon face aux critiques."

Les 51 membres de la majorité PS, PRG et DVG (sur les 100 membres du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté) ont décidé de ne pas renoncer à cette augmentation, qui avait été adoptée le 21 janvier 2016. De leur côté, Les Républicains et l'UDI avaient voté contre et le FN s’était abstenu.



Une décision très critiquée

Une pétition avait été postée sur internet pour dénoncer cette décision de la majorité régionale. Le texte, qui avait recueilli plus de 22 000 signatures, avait été remis à Marie-Guite Dufay mardi 16 février.
"J’entends ce qui se passe. Je ne peux pas être sourde", avait déclaré la présidente du conseil régional, après avoir reçu l’ingénieure Hélène Larmet, qui est à l’origine de la pétition.

Marie-Guite Dufay s'était dit "profondément meurtrie". Elle avait assuré qu’elle assumait cette décision, tout en ne s'interdisant pas de revenir dessus "parce que je vois bien les proportions que cela prend. Il faut encore que j'en discute avec ma majorité", avait-elle ajouté.

Combien vont gagner les élus de la Région ?

"Je vois bien, je sens bien combien la question du statut de l'élu (...) est extrêmement sensible dans notre population. Il y a une défiance totale. Et cette défiance m'est renvoyée de façon magistrale via cette pétition".
Mais, au final, la présidente de la Région ne devrait donc pas revenir sur sa décision.

Désormais, chaque conseiller régional touchera 2 280 euros bruts (contre 1 900 euros avant la fusion), 2 509 euros bruts pour les membres de la commission permanente, 3 193 euros bruts pour les vice-présidents et 5 512 euros bruts pour la présidente de la région.

L'actu de votre région en vidéo

Les fêtes de la vigne, c'est parti !

Egayer la vie des dijonnais au lendemain de la guerre : c'était la volonté du Chanoine Kir , le maire de Dijon lorsqu'il a crée les fetes de la vigne. C'était en 1946 Une semaine de danses folkloriques avec des groupes venus du monde entier.

Murielle Rousselin / Gabriel Talon.

les + lus
les + partagés