publicité

Dijon : Le CHU fait face à un afflux de patients

Au CHU François Mitterrand à Dijon, les services s'organisent pour faire face à un afflux de malades, pour la plupart, des patients en hospitalisation courte (72 heures). Un service temporaire d'une dizaine de lits supplémentaires a été ouvert.

  • F.L.
  • Publié le , mis à jour le
Le CHU François Mitterrand a ouvert un service temporaire d'une dizaine de lits supplémentaires pour les hospitalisations courtes © FTV

© FTV Le CHU François Mitterrand a ouvert un service temporaire d'une dizaine de lits supplémentaires pour les hospitalisations courtes

Un service temporaire mis en place

C'est un service de médecine polyvalente, de dix lits, qui a été spécialement ouvert, pour faire face à un afflux de patients, pour la plupart âgés, et dont l'état nécessite une hospitalisation d'un jour ou deux.
Selon le Professeur Bonnotte, chef de service, l'encombrement des autres services s'était reporté aux urgences "il fallait trouver des solutions très rapidement"

Une situation qui n'est pas exceptionnelle

Il ne s'agit pas d'une surcharge due à une épidémie, même si la gastro-entérite sévit en ce moment dans la région. En période hivernale, l'hôpital accueille plus de patients poly-pathologiques.
Ce service temporaire, fonctionne sans effectifs supplémentaires.
Il sera maintenu jusqu'au 8 février et pourra être prolongé si l'afflux de patients le justifie.

Le reportage de Caroline Jouret et Isabelle Rivierre

Intervenants :
  • Professeur Bernard Bonnotte, Chef de service
CHU Dijon manque de lits

Le CHU de Dijon a ouvert un service de médecine temporaire d'une dizaine de lits pour faire face à un afflux de patients qui ont besoin d'une brève hospitalisation (au maximum de 72 heures). Il n'y avait plus assez de lits dans les services, saturés. Pas d'inquiétude cependant. Pas d'épidémies. Il s'agit juste d'une situation transitoire.  -   - 





les + lus
les + partagés