Energies renouvelables : le gouvernement veut développer le "bois énergie" destiné au chauffage

L’Etat veut encourager la valorisation du bois produit par les forêts françaises. Il a donc annoncé le lancement d'un nouvel appel à projets doté de 20 millions d'euros, portant sur le "bois énergie" qui est utilisé pour le chauffage.

  • B.L.
  • Publié le , mis à jour le
La Bourgogne est une région où la ressource en bois est importante. © Marie-Anne Dechaume

© Marie-Anne Dechaume La Bourgogne est une région où la ressource en bois est importante.

Comment augmenter la part des énergies renouvelables ?

La France s’est fixé pour objectif d’augmenter de 23% la part des énergies renouvelables d’ici 2020. Cet objectif repose en grande partie sur l’utilisation de la biomasse issue de la forêt (c'est-à-dire les déchets et résidus forestiers).

L’idée est d'utiliser "la ressource forestière de mauvaise qualité comme bois-énergie et la replanter par des espèces plus nobles". D’une part, on se sert du bois pour alimenter des chaufferies et d’autre part on "améliore la qualité des peuplements sur le moyen et long termes, pour préparer la forêt française à s’adapter aux conséquences du changement climatique".



Pourquoi un nouvel appel à projets est-il lancé ?

Un premier appel à projets d'un montant de 30 millions d'euros avait été lancé en 2015. Au total, 24 projets avaient été retenus dans toute la France, dont un Bourgogne et un en Franche-Comté où la ressource en bois est importante. En Bourgogne, le projet Forouest Nièvre, coordonné par le CNPF, avait réuni 11 partenaires tout comme le projet ERFCAL cordonné par Sundgaubois en Franche-Comté.

Face au succès rencontré en 2015, un nouvel appel à projets est lancé cette année. La date limite de dépôt des projets est fixée au 17 mai 2016.

Les projets sélectionnés participent ainsi à "une gestion durable des forêts, pour qu’elles assurent leur fonction de « puits de carbone » (les forêts françaises stockent l’équivalent de 15 % des émissions nationales chaque année), tout en fournissant des matériaux et de l’énergie moins émetteurs de gaz à effet de serre", précise le gouvernement.



Le bois énergie participe à l’entretien des forêts

En effet, s’ils ne sont pas utilisés, les résidus (c'est-à-dire les branches issues de l’abattage des arbres) sont de toute façon évacués ou brûlés sur place. Leur usage pour le chauffage domestique est donc particulièrement intéressant d’un point de vue économique.

Les communes forestières trouvent ainsi un débouché pour la gestion de leurs domaines. Cela permet de créer des emplois et de valoriser un combustible disponible localement en abondance.

© ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt

© ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt

 

les + lus
les + partagés