publicité

Réchauffement climatique : la France a consommé 4,6% d’électricité de moins qu'en janvier 2015

Les températures douces (+1,1°C par rapport à janvier 2015) ont eu des répercussions sur la consommation française d'électricité en janvier 2016. Au total, la France a exporté vers ses voisins plus d'électricité qu'elle n'en a importé.

  • B.L.
  • Publié le 20/02/2016 | 11:10, mis à jour le 20/02/2016 | 11:30
© France64160 licence CC by Wikimedia

© France64160 licence CC by Wikimedia

Les températures plutôt clémentes en janvier ont eu un impact sur la consommation française d'électricité 

Les particuliers, les professionnels, les entreprises et les industries ont consommé 50 058 gigawattheures de courant en janvier, soit 4,6% de moins qu'en janvier 2015, précise RTE (Réseau de transport d'électricité), filiale d'EDF, qui gère le réseau public de transport d'électricité haute tension en France métropolitaine.

Corrigée de l’aléa climatique, la consommation électrique continue sa croissance à 0,5%. La consommation des sites industriels raccordés au réseau public de transport est en légère hausse de 0,4%.

La production s'est elle aussi inscrite en baisse pour atteindre 55.868 GWh en janvier contre 58.184 GWh un an plus tôt, indique le gestionnaire du réseau à haute tension dans son aperçu mensuel sur l'énergie électrique publié vendredi 19 février 2016.

© Laurent Lagneau

© Laurent Lagneau


"Un nouveau record historique" pour les énergies renouvelables

A noter que la production d'électricité par les énergies renouvelables (hors centrales hydrauliques) a enregistré "un nouveau record historique" avec une puissance moyenne mensuelle de 5.176 mégawatts (MW), essentiellement grâce à l'éolien, selon RTE. En effet, la production éolienne atteint un nouveau record avec une puissance moyenne mensuelle de 3792 MW, soit 23% de plus qu’en janvier 2015.

Par ailleurs, pour le troisième mois consécutif, l'électricité nucléaire est en légère diminution, mais l'atome continue à se tailler la part du lion avec 74,4% de la production totale.

Le prix français de l’électricité est orienté à la baisse en janvier, "hormis la troisième semaine où la consommation soutenue explique des prix plus élevés", indique RTE.

Au total, la France a exporté vers ses voisins plus d'électricité qu'elle n'en a importé, le solde net des échanges s'établissant à 4.878 GWh.

 

les + lus
les + partagés
publicité