publicité

Région Bourgogne Franche-Comté : le FN demande le soutien de la droite pour convoquer une session extraordinaire

La décision de la majorité de gauche de maintenir l’augmentation de 20% des indemnités des élus régionaux continue à susciter une vive opposition. Le Front national a sollicité le soutien de la droite pour faire "annuler cette hausse". La réponse n'a pas tardé : le FN "se trompe d'adresse".

  • B.L.
  • Publié le , mis à jour le
François Sauvadet, président du groupe de l'Union des Républicains, de la Droite et du Centre au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, et Sophie Montel, présidente du groupe FN.

François Sauvadet, président du groupe de l'Union des Républicains, de la Droite et du Centre au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, et Sophie Montel, présidente du groupe FN.


Malgré de nombreuses critiques, la présidente socialiste de la Région a l’intention de conserver les 380 euros d'augmentation mensuels votés en janvier dernier.

En réaction, Sophie Montel, présidente du groupe "Les Patriotes – FN" au conseil régional, monte au créneau. Elle a décidé, avec les 23 autres membres de son groupe politique, de demander la réunion d’une session plénière extraordinaire.

Le Front national veut que le seul point à l’ordre du jour soit l’annulation de la hausse de 380 euros des indemnités des élus régionaux, qui a été adoptée par les 51 membres de la majorité PS, PRG et DVG (sur les 100 membres du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté). 

"Pour décider de cette réunion extraordinaire, il faut selon le règlement intérieur du conseil régional réunir un tiers des 100 élus. Le FN n’en représente que le quart, l’UMP en représente un autre quart : ensemble, les deux groupes ont le pouvoir de provoquer la réunion et donc un nouveau vote sur cette question", dit le FN.

"Sophie Montel en appelle donc à François Sauvadet, président du groupe UMP, pour soutenir sa demande de convocation d’une session plénière, seul moyen d’annuler la hausse des indemnités", ajoute le Front national.

Pour mémoire, lors des élections de décembre 2015, François Sauvadet menait la liste d'union de la droite qui a obtenu 25 sièges (17 élus LR, 6 UDI et 2 DVD).



Qu'a répondu François Sauvadet ?

"Que Madame Montel ne compte pas sur moi pour lui servir de roue de secours et l'aider à faire oublier qu'elle s'est abstenue sur cette augmentation injustifiée", a aussitôt répliqué le président UDI du conseil départemental de Côte-d'Or.

"Je suis très surpris que Madame Montel, présidente du groupe d'extrême-droite au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, s'adresse à moi pour convoquer une session extraordinaire de la Région sur la question des indemnités des élus régionaux", déclare François Sauvadet. 

"La majorité a aujourd'hui décidé de ne pas revenir sur l'augmentation des indemnités des élus, j'en prends acte et je le regrette tout en rappelant que seul le groupe de l'Union des Républicains, de la Droite et du Centre que je préside a voté contre. Et ce n'est pas une session extraordinaire qui permettra de contrer la décision de la majorité de l'assemblée régionale", conclut le député UDI de Côte-d'Or.




Quelle est la répartition des forces au sein du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ?

A l'issue des élections régionales qui ont eu lieu en décembre 2015 pour désigner 100 conseillers, la répartition des forces au sein de l'assemblée de Bourgogne-Franche-Comté est la suivante :

  • La liste d'union de la gauche de Marie-Guite Dufay a obtenu la majorité absolue avec 51 sièges (47 élus du PS, plus 1 PRG, 1 DVG, 1 UDE et 1 CAP 21).
  • La liste d'union de la droite de François Sauvadet totalise 25 sièges (17 élus LR, 6 UDI et 2 DVD).
  • La liste Front national de Sophie Montel compte 24 élus.

L'actu de votre région en vidéo

Chenôve : un important incendie s’est déclaré dans une entreprise de recyclage de métaux

Un important incendie s'est déclaré dans une usine de recyclage de métaux, installée à Chenôve, dans l’agglomération dijonnaise. La canicule pourrait en être à l’origine. Il faudra plusieurs jours pour éteindre complètement l’incendie. Intervenants : -Alain La Mouche, gérant des Etablissements Godard -Philippe Andreuccetti, commandant des opérations de secours

Théo Souman, Gabriel Talon et Philippe Sabatier

Lire l'article
Chenôve : un important incendie s’est déclaré dans une entreprise de recyclage de métaux
les + lus
publicité
Vos JTLe 12/13Le 19/20
#BFC : le fil des #Régionales2015