Crise agricole : une réunion de concertation a eu lieu en Saône-et-Loire

Les agriculteurs multiplient les actions un peu partout en France. Etranglés par la chute des prix de leurs productions, ils réclament de nouvelles mesures d’aide. Une table ronde a été organisée à Louhans mercredi 17 février 2016.

  • B.L.
  • Publié le , mis à jour le
La sous-préfecture de Louhans, en Saône-et-Loire, a organisé une réunion de concertation entre agriculteurs, industriels et représentants de la grande distribution mercredi 17 février 2016.

La sous-préfecture de Louhans, en Saône-et-Loire, a organisé une réunion de concertation entre agriculteurs, industriels et représentants de la grande distribution mercredi 17 février 2016.


Des agriculteurs, des industriels et des représentants de la grande distribution se sont assis autour d’une table pour discuter.
La réunion, organisée à l’initiative de la sous-préfecture de Louhans, s’est déroulée à huis clos. Elle a duré environ deux heures.

"Le problème de communication que nous avons constaté aujourd’hui c’est de voir des directeurs de grandes surfaces souhaiter vendre de la viande française et même de la viande très locale et ne pas trouver la ressource notamment en viande de porc et en viande bovine également", a déclaré Georges Bos, sous-préfet de Louhans, à l'issue de la rencontre.

Crise agricole : une réunion de concertation a eu lieu en Saône-et-Loire

Les agriculteurs multiplient les actions un peu partout en France. Etranglés par la chute des prix de leur production, ils réclament de nouvelles mesures d’aide. Une table ronde a été organisée à Louhans mercredi 17 février 2016. Intervenants : -Samuel Chanussot, représentant de la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire -Gilles Raffin, directeur du Carrefour Market de Louhans -Georges Bos, sous-préfet de Louhans  -   -  Reportage : Damien Boutillet et Romy Ho a Chuck/ Montage : Patrick Jouanin

Reportage : Damien Boutillet et Romy Ho a Chuck/ Montage : Patrick Jouanin / Intervenants :
  • Samuel Chanussot, représentant de la Chambre d’agriculture de Saône-et-Loire
  • Gilles Raffin, directeur du Carrefour Market de Louhans
  • Georges Bos, sous-préfet de Louhans


Que demandent les responsables agricoles ?

"C’est de l’intox", a commenté Francis Letellier, vice-président de la FRSEA (Fédération Régionale des Syndicats d'Exploitants Agricole) Bourgogne-Franche-Comté, qui était l’invité du JT de France 3 Bourgogne.
"Il faut arrêter de faire croire qu’on n’a pas les volumes pour alimenter les circuits courts. Il suffit que les abatteurs et les transformateurs aient la volonté avec la grande distribution de contractualiser. Mais, dans la contractualisation, il ne faut pas oublier la rémunération de l’agriculteur."

Pour le responsable syndical, "il faut obliger la grande distribution et les transformateurs à mettre la main à la poche et renvoyer aux agriculteurs les marges qu’ils se sont accaparés depuis des dizaines d’années".
 

Crise agricole : itw de Francis Letellier, vice-président de la FRSEA Bourgogne-Franche-Comté

Francis Letellier, vice-président de la FRSEA (Fédération Régionale des Syndicats d'Exploitants Agricole) Bourgogne-Franche-Comté, était l’invité du JT de France 3 Bourgogne mercredi 17 février 2016. Il a donné son analyse de la crise qui frappe le monde agricole en France  -   -  France 3 Bourgogne



Interrogé sur la baisse de sept points des cotisations sociales annoncée par le Premier ministre, Francis Letellier a déclaré que les agriculteurs étaient déçus par ce qui est pour eux "une réponse partielle". "Cette annonce est certainement bienvenue sur le court terme. Nous n’avons pas de réponse sur les normes, sur les prix, etc ", a-t-il précisé.
"On n’est pas entendus. Il n’y a pas de cap de fixé", a-t-il dit. "Par contre, on a 400 000 normes qui s’appliquent dans l’agriculture", a-t-il déploré.

L'actu de votre région en vidéo

Nucléaire : nouveau coup dur pour l'usine Areva du Creusot

De nouveaux réacteurs nucléaires vont être stoppés provisoirement dans 5 centrales. Une décision de l'Autorité de sureté nucléaire suite à des anomalies repérées sur un réacteur déjà à l'arrêt dans le cadre de l'audit en cours. Intervenants : Patrick Merliaud (Syndicat CFDT Creusot Forge. Secrétaire CE), Marc Champion (Responsable de la division de l'Autorité de Sûreté Nucléaire de Dijon)

Fanny Borius et Romy Ho-A-Chuck

Lire l'article
Nucléaire : nouveau coup dur pour l'usine Areva du Creusot (Saône-et-Loire).
les + lus
les + partagés