publicité

Venir à vélo au boulot, ça peut rapporter

Le montant de l'indemnité kilométrique vélo, qui vise à inciter les salariés du privé à utiliser leur vélo pour aller travailler, a été fixé à 25 centimes d'euro par kilomètre, selon un décret paru vendredi au Journal Officiel.

  • AFP
  • Publié le , mis à jour le
© France 3 Bourgogne

© France 3 Bourgogne

25 centimes d'euro par kilomètre pour le trajet domicile-travail. C'est le montant de l'indemnité kilométrique vélo, qui vise à inciter les salariés du privé à utiliser leur vélo pour aller travailler. La mise en oeuvre de cette disposition, prévue dans la loi sur la transition énergétique, est toutefois facultative, les employeurs restant libres de la proposer ou pas à leurs salariés, ce qui avait été déploré par les défenseurs du vélo comme mode de déplacement en ville.

Le montant cumulé des indemnités perçues sera exonéré d'impôt et de cotisations sociales dans la limite de 200 euros par an.
L'indemnité kilométrique vélo avait été testée en 2014 six mois par 18 entreprises volontaires employant quelque 8.000 salariés. L'expérience avait montré que le nombre de salariés utilisant plus ou moins régulièrement le vélo pour se rendre au travail avait doublé, passant de 200 à 419, et les personnes volontaires avaient largement mis en avant des bénéfices pour leur santé.

La défiscalisation des achats de flottes de bicyclettes par les entreprises est une autre disposition en faveur du vélo inscrite dans la loi sur la transition énergétique, mais le décret d'application n'est pas encore paru, ont déploré fin janvier les élus du Club des villes et territoires cyclables.

Le gouvernement avait souhaité retirer du projet de loi de finances cette mesure de défiscalisation, qui avait été au final rétablie.
les + lus
les + partagés