Joigny : 128 œuvres d’art moderne et contemporain sont vendues aux enchères

La vente organisée lundi 25 janvier 2016 propose des lots composés d'œuvres d’art et de pièces de mobilier. La plupart des objets proviennent d’une galerie d’art de Joigny qui a été mise en liquidation judiciaire en septembre 2014.

  • Par Muriel Bessard
  • Publié le , mis à jour le
Les oeuvres de Ben, Robert Combas, Bernard Venet et Robert Indiana qui seront vendues aux enchères à Joigny

Les oeuvres de Ben, Robert Combas, Bernard Venet et Robert Indiana qui seront vendues aux enchères à Joigny

La vente sera réalisée à l’hôtel des ventes de Joigny par la commissaire-priseur Emilie Aubert. Elle proposera 128 lots datant du milieu du XXème et du début du XXIème siècle, des œuvres d’art et des meubles ou objets de décoration design.

La gamme des prix sera très large. Les pièces les moins chères, des œuvres de Charles Lapicque (des eaux-fortes et des lithographies) sont estimées à moins de 50 euros. Mais certaines œuvres devraient atteindre des sommes considérables. 4 œuvres se distinguent par leur prix :
  • un char de carnaval en réduction baptisé « Sainte Rita, protégez Nice » de Benjamin Vautier dit Ben, une œuvre estimée à 8.000 – 12.000 euros.
  • Une toile de Robert Combas de 1990 intitulée « Geneviève et moi [envacance] au centre d'une ogive gothique. C'est le noir complet c'est la nuit chaude. C'est le calme plat [.] Heureusement qu'on va s'embrass[é] pour que ce soit le pied » qui devrait être vendue aux environs de 12.000 – 15.000 euros
  • Une sculpture de Bernard Venet de 2005 estimée à 25.000 – 35.000 euros
  • une sculpture monumentale de 2007 de Robert Indiana et/ou John Gilbert qui, malgré une incertitude sur la paternité, est évaluée à 70.000 – 100.000 euros.
Les objets ont été exposés tout le weekend et sont visibles encore lundi 25 janvier jusqu’à midi à l’hôtel des ventes. Le catalogue est à découvrir ici ou là. 

L'actu de votre région en vidéo

Mois de l'architecture contemporaine : à Saint-Loup-de-Varennes,la cantine a du goût

Le mois de l'architecture contemporaine en Bourgogne se poursuit jusqu'au 16 octobre. Visites, expositions, conférences, débats... Illsutration à Saint-Loup-de-Varennes en Saône-et-Loire, qui s'est doté d'un espace cantine-garderie aux lignes épurées, aux vastes baies vitrées, intégré au patrimoine.

Lire l'article
Mois de l'architecture contemporaine : à Saint-Loup-de-Varennes, la cantine a du goût
les + lus
les + partagés