Guingamp (22) : un centre de naissance aquatique remis en cause

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Un centre de naissance aquatique vient d'ouvrir à Guingamp (22). Une ouverture remise en cause par l'Agence régionale de Santé, qui vient de saisir le procureur de Saint-Brieuc.

Par Krystell Veillard

Le Docteur Thierry RICHARD vient d'ouvrir un centre de naissance aquatique, à Guingamp, dans les Côtes d'Armor, le premier en France. Une installation que l'Agence Régionale de Santé ne voit pas d'un bon œil, elle n'a d'ailleurs pas délivré les autorisations nécessaires à l'ouverture ce cette "Maison de naissances". l'ARS invoque en effet des questions d'hygiène et de sécurité et a décidé de porter l'affaire en justice, elle a saisi le procureur de la République de Saint-Brieuc, afin qu’il « prononce une fermeture immédiate du centre ».
Pour l’ARS Bretagne « il est impossible de considérer comme « accouchement à domicile » des accouchements ayant lieu dans un « centre de naissance » où plus d’une parturiente sera reçue ». Le porteur du projet, Thierry Richard, gynécologue-obstétricien, milite depuis plus de vingt ans pour développer ce type d'accouchement, avec a son actif, plus de 200 naissances aquatiques en milieu hospitalier. La menace d'une amende de 150.000 euros pèse tout de même sur lui, pour ouverture non autorisée d’un établissement de santé.
Le procureur a demandé à la gendarmerie de Guingamp d'ouvrir une enquête.


Le reportage à Guingamp de Fabrice Leroy et Jean-Marc Seigner 

Guingamp : polémique autour d'un centre de naissances aquatiques


Interviews :
- Marine Espinasse, future maman
- Hervé Goby, Directeur de l'offre de soins et de l'accompagnement - ARS
- Docteur Thierry Richard, Président de l'Association Française de Naissance Aquatique




Sur le même sujet

valoriser l'apprentissage : portes ouvertes entreprises

Près de chez vous

Les + Lus