publicité

Que va devenir le Virgin Megastore de Rennes ?

La chaîne de magasins de produits culturels et multimédia Virgin Megastore, qui emploie 1.000 salariés en France, va déposer le bilan. En Bretagne, il y a un magasin Virgin. Il est en plein centre-ville de Rennes, 38 personnes y travaillent.

  • Sylvaine Salliou et Isabelle Rettig (avec AFP)
  • Publié le , mis à jour le
© AFP

© AFP

La direction de Virgin a convoqué lundi 7 janvier un comité d'entreprise extraordinaire "dont l'objet va porter sur le projet de déclaration de cessation de paiement de l'entreprise", a annoncé une porte-parole de la chaîne de magasins de produits culturels et multimédia Virgin Megastore. Virgin n'est plus en mesure de payer ses créanciers. La procédure de cessation de paiement engagée peut éventuellement déboucher sur une procédure de redressement, ou sur une liquidation judiciaire, c'est-à-dire la disparition de l'entreprise. 

38 salariés à Rennes

L'entreprise exploite encore 26 magasins en France, dont un à Rennes en plein centre-ville au 6 rue le bastard. Il y a 38 salariés à Rennes. Fabrice Quintin, le directeur du magasin que nous avons joint ce matin, n'a pas caché son inquiétude, mais n'a pas souhaité faire de commentaires. Mardi dernier, sur son compte facebook, l'équipe du Virgin de Rennes souhaitait encore une très belle année et remerciait ses clients de leur fidélité depuis 1998. 

La Fnac aussi dans la tourmente

Virgin, qui a tenté de se diversifier dans les contenus numériques avec un site de téléchargement de musique, vidéos et livres, n'est pas la seule victime de l'effondrement des marchés "physiques" du disque et du DVD, et de la concurrence des grands acteurs du web, comme Amazon ou Apple. Sa grande concurrente, la Fnac, est également dans la tourmente. L'entreprise, qui emploie 11.000 salariés en France, cumule les pertes et a annoncé début 2012 un plan d'économies de 80 millions d'euros et 500 suppressions de postes dans le monde dont 310 en France.
Propriétaire de la Fnac, le groupe français de distribution et de luxe PPR cherche à la vendre depuis trois ans, mais faute d'acheteur, il s'est résolu à annoncer une mise en Bourse pour 2013.


les + lus
les + partagés