publicité

Des intérimaires roumains employés par Gad à Josselin (56)

Pendant que près de 900 salariés de Gad redoutent de perdre leur emplois à Lampaul-Guimiliau, Saint-Martin-des-Champs ou Saint-Nazaire, l'entreprise embauche des intérimaires roumains à Josselin, dans le Morbihan. Une tendance à l'emploi de main d'oeuvre étrangère, de plus en plus forte en France.

  • Par Krystell Veillard
  • Publié le , mis à jour le
Plaque d'immatriculation roumaine, des intérimaires présent à Josselin © France 3 Bretagne

© France 3 Bretagne Plaque d'immatriculation roumaine, des intérimaires présent à Josselin

A la sortie de l'abattoir, on les repère d'abord à la plaque d'immatriculation de leur voiture. Depuis une à deux semaines, 90 intérimaires roumains travaillent pour Gad à Josselin dans le Morbihan.

Une loi sur le détachement de travailleurs de l'UE

Le recours à une main d'oeuvre étrangère est rendue possible par une loi de 1996 sur le détachement de travailleurs d'un pays de l'Union européenne vers un autre, mais parfois les agences d'intérims étrangères ne respectent pas totalement le droit du travail. Gad SAS à Josselin, emploie ainsi des intérimaires roumains, alors que le groupe est en train de se séparer de plusieurs de ses sites. Ceux de Lampaul-Guimiliau et Saint-Martin-des-Champs dans le Finistère, ainsi que celui de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique, avec près de 890 suppressions d'emplois.

La différence se fait sur les charges sociales

Ces travailleurs étrangers qui maîtrisent mal la langue, tentent de faire le moins de bruit possible dans le contexte social très tendu où se trouve actuellement l'abattoir morbihannais, qui a également et dans le même temps recruté 180 intérimaires français. Recrutés par des agences d'intérim roumaines, ils disent gagner le même salaire que les ouvriers français. Les agences financent le transport et les logements. La différence se fait sur les charges sociales. Selon un représentant d'une agence d'intérim roumaine joint au téléphone : "Pour un euro de salaire versé, avec les charges patronales cela correspond à 1,8 euros en Roumanie, 2,1 en France". Gad affirme de son côté  que ces salariés roumains lui coûtent le même prix que les Français.


L'enquête à Josselin (56) de Manon Le Charpentier et Christophe Rousseau

Intérimaires Roumains

Interviews :
- Salarié de Gad à Josselin (56)
- Alain Guérin, commerçant de Josselin
- Intérimaire roumain
- Représentant d'une agence d'intérim roumaine (Par téléphone)
  • Le volailler Tilly Sabco au point mort

    Un comité d’entreprise s’est tenu ce jeudi chez Tilly-Sabco, à Guerlesquin, où l’abattoir du volailler tourne au ralenti depuis un mois. L'administrateur provisoire a demandé la mise en redressement judicaire. Les 200 salariés craignent le pire.

    Mis à jour le 28/07/2016
  • Saint-Nolff (56) : Neovia inaugure son centre mondial de l'innovation

    Premier groupe coopératif français, spécialisé dans la nutrition et la santé animale, InVivo NSA rebaptisé Neovia, ce vendredi, à Saint-Nolff, son centre mondial de l’innovation. Un nouveau pôle pour accompagner les ambitions internationales de l’entreprise.

    Mis à jour le 11/07/2016
  • Porc: la Cooperl décide de s'affranchir du cours de Plérin

    Un an après la crise de l'été 2015, la Cooperl, le numéro un du porc en France basé à Lamballe (22), a décidé de s'affranchir du cours fixé par le Marché du porc breton (MPB) à Plérin. La raison : un cours trop élevé. Les réactions des éleveurs ne se sont pas fait attendre.

    Mis à jour le 06/07/2016

L'actu de votre région en vidéo

Les parents d'élèves remettent l'école à neuf

Ils sont parents d'élèves ou habitants de Loscouët-sur-Meu et s'activent sur le chantier de l'école de la commune des Côtes d'Armor. Car il y a moins d'un mois, ils ont découvert qu'un insecte s'était attaqué à la charpente et au plancher d'une classe. Ils se sont mobilisés pour tout reconstruire. Lieu : Loscouët-sur-Meu (22) - Intervenants : Sébastien Richard, couvreur et parent d'élève - Carmen Collet, parent d'élève - Régis Raoult, directeur de l'école Saint-Lunaire

Reportage : S. Salliou - F. Leroy

les + lus
les + partagés