Intoxication aux pesticides : Le tribunal reporte sa décision au 5 juin

Rassemblement en soutien aux ex salariés de Nutréa Triskalia / © F. Leroy
Rassemblement en soutien aux ex salariés de Nutréa Triskalia / © F. Leroy

Le tribunal des affaires de sécurité sociale à Saint Brieuc a reporté au 5 juin son jugement sur la « faute inexcusable » de l’entreprise Nutréa-Triskalia, grand groupe agroalimentaire breton. Deux salariés tentent, depuis trois ans de faire reconnaître leur intoxication aux pesticides.

Par Nicolas Corbard

Trois ans de combat pour faire reconnaître leur hypersensibilité aux produits chimiques multiples. Stéphane Rouxel et Laurent Guillou, ex-salariés de l’entreprise Nutréa-Triskalia de Plouisy dans les Côtes-d’Armor, ont été licenciés sans reclassement ni indemnisation.

Aujourd’hui, ils n’ont pas retrouvé d’emploi et n’ont comme seule ressource que le Revenu de Solidarité Active (RSA).

Manifestation de soutien aux salariés


D’autres salariés de l’entreprise seraient aussi victimes de cette intoxication aux pesticides. Stéphane Rouxel et Laurent Guillou croient encore que le tribunal reconnaîtra la maladie professionnelle et qu’ils pourront ainsi obtenir une indemnisation. Mais il faudra encore attendre.. au moins le 5 juin prochain...

Une manifestation de soutien à ces salariés victimes des pesticides a été organisée ce jeudi à 14 heures devant le tribunal de Saint-Brieuc à l’appel notamment d’Europe Ecologie Les Verts et de l’association Générations Futures.

A lire aussi

Sur le même sujet

Ploërmel : les salariés de la plateforme EDF Serval en grève

Actualités locales

Les + Lus