publicité

A quoi ressemblera le port de Brest avec les énergies marines?

Brest est en passe de devenir la capitale des énergies marines en Bretagne. Le port de commerce va changer de physionomie d'ici 2020, pour accueillir des installations de maintenance d'hydroliennes. Avec, en face, la ferme marine d'Ouessant.

  • Par Stéphane Grammont
  • Publié le 14/04/2014 | 11:26, mis à jour le 14/04/2014 | 11:35
Le futur polder consacré à la filière énergies marines
Le futur polder consacré à la filière énergies marines
L'Arcouest est sortie de l'eau après 4 mois d'essais dans la baie de Paimpol. DCNS et OpenHydro testaient leur hydrolienne dans des conditions réelles. Mais avant de se voir rejoindre par trois autres unités et d'équiper le premier parc hydrolien industriel au monde, retour à Brest.

C'est là qu'elle a été immergée. C'est là que va se faire sa maintenance. Brest est en effet destinée à être la capitale des EMR, Energies Marines Renouvelables. C'est là que s'est implantée une jeune filière d'ingénieurs. C'est de là que partent les expérimentations de fermes hydroliennes en Normandie et en Bretagne. Trois ou quatre fermes, comprenant chacune 5 à 10 hydroliennes, implantées sur deux sites: le raz Blanchard, au large du Cotentin, et le passage du Fromveur, au large du Finistère. C'est ce qu'a confirmé le chef de l'Etat en septembre dernier.


Le port de Brest s'agrandit

Reste à construire ses machines, que ce soit pour l'éolien off-shore, l'hydrolien ou les turbines marémotrices. Avant de prendre la mer, elles seront assemblées sur le port de Brest, agrandit grâce à un (nouveau) polder qui prendra vie en 2020. Des travaux de terrassement sont actuellement en cours sur les douze hectares du polder. Mais l'on sait à quoi cela va ressembler grâce à cette vidéo.


La carte des énergies marines en Bretagne









les + lus

les + partagés