39 décès sur nos côtes cet été : le bilan de la Préfecture Maritime s'alourdit

Une des règles pour éviter la noyade : préférer les plages surveillées. / © A.Paumard
Une des règles pour éviter la noyade : préférer les plages surveillées. / © A.Paumard

On le sait la saison estivale voit le nombre d'accident en mer augmenter de façon significative. Cette année de début juin à fin septembre, on a déploré 39 décès, soit 14 de plus que la saison dernière, sur la façade atlantique.

Par Krystell Veillard

La campagne estivale de sécurité pour les loisirs nautiques, démarrée le 1er juin, vient de s'achever le 30 septembre sur notre littoral atlantique. L'occasion pour la Préfecture maritime de publier son bilan, qui s'appuie sur les statistiques des CROSS. "Ainsi, le nombre d’opérations d’assistance et de sauvetage coordonnées par les CROSS Corsen et Etel a augmenté significativement du fait essentiellement des conditions météorologiques très favorables à la pratique des loisirs nautiques, en début d’été. Trente-neuf décès sont à déplorer à proximité des côtes entre le 1er juin et le 30 septembre 2017." 39 décès, ce sont 14 de plus, que lors de la campagne estivale 2016 et 17% d'opérations de sauvetage supplémentaires. 

L'imprudence des plaisanciers


Ce bilan, assez lourd cette saison, permet de tirer quelques enseignements quant aux comportements à risque des usagers. Les services de secours et de sauvetage n'ont relâché ni leur vigilance, ni leurs efforts pour réduire les conséquences de ces accidents. Les CROSS Etel et Corsen ont coordonné près de 1800 opérations sur la période, soit 17 % de plus qu’au cours de l’année passée. 
Le manque de formation et d’entraînement des plaisanciers, déjà relevé l’an dernier, apparaît comme un facteur important d’accidents, avec la persistance de comportements imprudents : méconnaissance des phénomènes de marée, absence de prise en compte des prévisions météorologiques, absence d’équipements de sécurité… Ainsi, le port d’un gilet de sauvetage,  l’utilisation d’une ligne de vie et d’un coupe-circuit peuvent sauver une vie.
Un bilan assez sombre mais qui ne doit pas laisser oublier non plus le comportement courageux et le sens civique de nombreuses personnes, ainsi la Préfecture maritime de l'Atlantique souligne l’action de deux jeunes adolescents de Douarnenez qui, au péril de leur vie, ont sauvé une personne âgée de la noyade fin août 2017.


Bilan Préfecture maritime de l'Atlantique - été 2017



             opérations de sauvetage          nombre de décès
  saison  2016 saison  2017 Ecart  2016/2017  saison  2016 saison  2017 Ecart  2016/2017
 Baignade 60 57 -5 % 7 15 +8
 Engins
 de plage
 21 45 +115 %   
 Plaisance à  moteur 741 772 + 4 % 7 11 +4
 Plaisance
 à voile
 479 637 + 33 % 1 5 +4
 Plongée en  apnée 17 5 - 71 % 4 2 -2
 Plongée en  bouteille 12 14 + 16 % 1 2 +1
 Véhicules  nautiques à  moteur 26 36 +38 %  1 +1
 Divers 131 156 +19 % 5 3 -2
       
 Total 1520 1777 +17 % 25 39 +14



        
        
        
        
       
       
        
       
        
       

Sur le même sujet

valoriser l'apprentissage : portes ouvertes entreprises

Près de chez vous

Les + Lus