Alcool, drogue et volant: le tiercé perdant des jeunes Bretons

Un jeune Breton sur deux dit avoir déjà conduit sous l'emprise de l'alcool et/ou de stupéfiants - Illustration / © Pixabay
Un jeune Breton sur deux dit avoir déjà conduit sous l'emprise de l'alcool et/ou de stupéfiants - Illustration / © Pixabay

600 jeunes Bretons ont pris part, ce jeudi, à une opération de sensibilisation aux dangers de la conduite sous influence. En Bretagne, un jeune sur deux reconnait avoir conduit après avoir bu ou s'être drogué. Les accidents de la route restent la première cause de mortalité chez les 18-24 ans. 

Par H.P.

Arrêt sur image. Une voiture et un deux-roues entrent en collision. Le corps du cyclomoteur est propulsé avant de heurter violemment le pare-brise de la voiture.

Voilà l'une des démonstrations auxquelles ont assisté, ce jeudi matin, 600 jeunes Bretons à à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Pour ces rencontres prévention, les organisateurs n'ont pas lésiné sur les moyens: cascadeurs, pompiers, films-chocs et débats. L'idée, à travers cette opération de sensibilisation, est bien de frapper les esprits des adolescents, leur démontrer les dangers de la conduite sous influence (alcool, drogue).

Des démonstrations faites pour choquer les esprits et démontrer la gravité d'une collision y compris à vitesse réduite. / © Maaf
Des démonstrations faites pour choquer les esprits et démontrer la gravité d'une collision y compris à vitesse réduite. / © Maaf


Jeunes: 17% des tués en 2016


« Une nécessité puisque la mortalité routière est la première cause de décès chez les jeunes adultes», explique la Maaf, organisateur de l'évènement.
Les jeunes adultes, âgés de 18 à 24 ans, constituaient 17% des personnes tuées sur nos routes en 2016, selon l'Observatoire National de la Sécurité Routière.

Alcool, vitesse, cannabis, téléphone au volant et fatigue expliquent la plupart du temps ces drames.

L'assureur a publié, il y a trois mois, une étude portant sur la consommation d'alcool et de drogue des jeunes ainsi que leur comportement au volant. Autant dire que le tableau n'est guère reluisant... surtout pas en Bretagne.

Selon cette enquête, menée à l'échelle nationale et aux résultats régionalisés, un jeune Breton sur quatre reconnaît boire plusieurs fois par semaine voire tous les jours (29% des Français âgés de 18 à 24 ans).

Une consommation du cannabis banalisée


Concernant la consommation de stupéfiants, un jeune sur deux dit avoir fumé du cannabis dans l'année écoulée tandis qu'un sur dix en fume tous les jours. 
Moins utilisées, les drogues dures sont également présentes chez les jeunes Bretons: 28% soit plus d'un jeune sur quatre (23% à l'échelle nationale) a pris une drogue type cocaïne, LSD ou MDMA.

50% ont déjà conduit sous alcool ou drogue


Au volant, les comportements de prudence ne sont pas toujours de mise. Certes un jeune sur trois ne boit pas ou se limite à un verre lorsqu'il doit conduire mais, dans le même temps, 18% boivent trois verres voire davantage. 
50% avouent avoir déjà conduit après avoir pris de l'alcool ou/et de la drogue (40% pour la moyenne nationale).

Enfin, 61% arrivent à dire toujours non à un ami alcoolisé ou sous l'emprise de stupéfiants qui propose de les ramener en voiture.

Opération sensibilisation auprès de 600 jeunes à Dol-de-Bretagne (35)
Intervenants : Frédéric Friscourt, chargé de communication et prévention police Nationale - Lieutenant Mickaël Pondemer, adjoint chef de centre Dol de Bretagne - France 3 Bretagne - E.Pinault - B.Le Vaillant - H.Notat

 

Sur le même sujet

Littoral, les bretons du Havre

Près de chez vous

Les + Lus