Entre ciel et mer, des pierres d'exception se dressent dans notre région. De la côte de granit rose aux sites mégalithiques du Morbihan en passant par les paysages de l'Argoat et les rochers sculptés de Rothéneuf, découverte de quatre trésors cachés, dans trois départements, où se mêlent économie, patrimoine, et légendes bretonnes !

La pierre, au cœur des paysages de Bretagne

Entre terre et mer, la Bretagne est façonnée par la pierre. Le massif armoricain est une région géologique très riche caractérisée par une multitude de roches présentes. On retrouve d’abord le granit. C’est une roche magmatique, elle provient du refroidissement d’un magma. La côte de granit rose est l’un des emblèmes de la Bretagne.

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne


Formée il y a 300 millions d’années, cette roche est aujourd’hui extraite à Perros-Guirec dans 3 carrières. La filière est fragilisée face à la concurrence étrangère, notamment chinoise. Pour lutter, elle tente de se regrouper en obtenant une IGP, indication géographiquement protégée.

L’indication géographique permet au consommateur de savoir qu’elle est l’origine du produit. On ne lutte pas avec les mêmes armes car les règles sociales ne sont pas les mêmes en Chine.

Franck Legout, président de l’association IG granit breton

Les dernières carrières de granit rose en Bretagne
Un reportage de J. Armand, K. Hannedouche, L. Decarsin, N. Jacob, J. Le Quiniou / avec Arthur Normand carrier à Rebillon Carrières - Serge Goasdoue, contremaître à Rebillon Carrières - Franck Legout, président de l’association IG Granit de Bretagne - Françoise Racine historienne locale


En Bretagne, on retrouve également calcaires et grès. Ce sont des roches sédimentaires, formées par accumulation de sédiments. Dans les Côtes d’Armor, le grès d’Erquy, riche en quartz, est né d’une succession de couches de sables. Enfin, certaines roches se sont formées à l’occasion des mouvements internes de la Terre. On parle de roches métamorphiques. C’est le cas de l’ardoise, du schiste ou du gneiss.
Par exemple, des carrières de schiste ardoisier sont situées dans les Montagnes Noires et dans la région des Monts d'Arrée.

La pierre, emblème de la Bretagne

Dans la région de Carnac, les menhirs et les dolmens fascinent les hommes depuis des millénaires. Le sud du Morbihan concentre le plus grand nombre de mégalithes au monde. Du breton « men » (pierre) et « hir » (long), les menhirs sont des pierres dressées dans le sol. A Erdeven, certains font jusqu’à 6 mètres de haut et 40 tonnes. Du breton « toal » (table) et « men » (pierre), les dolmens sont des tables de pierres. Ce sont des monuments funéraires.

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

De tout temps, des mythes et croyances entourent l’existence des mégalithes. Selon les chercheurs, ces pierres correspondent au symbolisme des populations du Néolithique. Les mégalithes offrent un rituel culturel.

Dresser des pierres crée une homogénéité sociale. Le fait même de transporter les menhirs est presque plus important que le fait de les voir après. 

Christian Obeltz, prospecteur en archéologie

Les mégalithes d'Erdeven
Un reportage de J. Armand, K. Hannedouche, L. Decarsin, N. Jacob, J. Le Quiniou / avec Alexandre de Perthuis, association pour la connaissance et l'étude des mégalithes - David Crowhurst, association pour la connaissance et l'étude des mégalithes - Christian Obeltz prospecteur en archéologie, associé au CNRS de Nantes,

En Centre Bretagne, des amas rocheux ou boules granitiques font l’objet de nombreuses légendes. C’est le cas notamment dans les gorges du Corong. Ce lieu méconnu abrite un empilement de pierres remarquable. Il s’agit d’un chaos granitique. Pour expliquer ce phénomène géologique, la légende dit que le géant Boudédé, premier homme de Bretagne, se serait débarrassé des cailloux qui encombraient sa chaussure.

Les paysages granitiques de Centre Bretagne
Un reportage de J. Armand, K. Hannedouche, L. Decarsin, N. Jacob, J. Le Quiniou / avec Ronan Le Mener, animateur à la Maison du patrimoine à Locarn - Joseph Le Guernic, ingénieur géologue - Serj Le Maléfan, auteur et professeur d'histoire

Tailleurs de pierre bretons

Qui mieux qu’Obélix, taillant ses menhirs, pour représenter l’imaginaire breton ? Il s’agit bien sûr d’un anachronisme, les Gaulois ayant vécu plusieurs milliers d’années après l’édification des mégalithes. Mais la taille de la pierre est un art en Bretagne depuis des siècles. Églises, statues, fontaines en offrent le témoignage.

Dans le quartier de Rothéneuf, à Saint- Malo, entre 1894 et 1908, l’abbé Fouré se retire sur une falaise et sculpte plus de 230 sculptures. Mais ces hommes de pierre se sont abîmés et une association se bat pour les restaurer.

Les rochers sculptés de Rothéneuf (Ille-et-Vilaine)
Un reportage de J. Armand, K. Hannedouche, L. Decarsin, N. Jacob, J. Le Quiniou / avec Patrick Ceillier, association des Amis de l'Oeuvre de l'Abbé Fouré - Joëlle Jouneau, association des Amis de l'Oeuvre de l'Abbé Fouré - Loïc Maillard, sculpteur