Guingamp : plus de 300 personnes réunies pour manifester contre les projets miniers en Bretagne

© Marc-André Mouchère
© Marc-André Mouchère

Plus de 300 personnes ont pris part samedi, à Guingamp, à une manifestation contre les projets de prospections minières en Bretagne. 

Par LH

Les opposants aux projets de prospections minières se sont réunis à Guingamp ce samedi à l'appel du collectif Douar Didoull.

Plus de 300 personnes ont manifesté pour exprimer leur mécontentement concernant les trois permis exclusifs de recherches minières accordés à la Société Variscan sur les secteurs de Lok-Envel, de Silfiac et Merléac.

Les opposants aux projets miniers indiquent que, dans le cadre du permis de Lok-Envel et d'autres permis bretons, les sociétés exploratrices prévoient plusieurs centaines de carottages et forages destructifs et ce, sur plusieurs zones classées protégeant la faune et la flore et qu'en plus, la ressource en eau est directement menacée. 

"Lannion, Perros-Guirec, tout le secteur de la côte de granit rose s'approvisionnent en eau à travers la rivière qui passe juste à côté. S'il y a des soucis suite aux carottages, s'il y a des nappes phréatiques qui ne donnent plus au même endroit, s'il y a des sources qui sont déviées, il y aura des problèmes au niveau des particuliers" prévient François Lemarrec, maire de Belle-Isle-en-Terre.

En plus de l'abandon définitif du projet minier de Lok-Envel et des autres permis, le collectif Douar Didoull demande "des éclaircissements quand au rôle joué par l'Agence Régionale de la Santé dans l'attribution des différents permis" et invite "la chambre d'agriculture à expliquer les raisons de son adhésion aux projets miniers en Bretagne". 

Sur le même sujet

Tour de France : Warren Barguil en héros sur les Champs Elysées

Près de chez vous

Les + Lus