Loudéac : des insectes venus de l'Est ravagent la forêt domaniale

A Loudéac, pour combattre le dendroctone, l'ONF a du se résoudre à abattre 230 hectares de forêt. / © C.Bazille
A Loudéac, pour combattre le dendroctone, l'ONF a du se résoudre à abattre 230 hectares de forêt. / © C.Bazille

Depuis quelques années, la forêt domaniale de Loudéac est envahie par un petit insecte ravageur, friand d’épicéas de Sitka. Plusieurs centaines d’hectares ont été touchés, obligeant l’Office Nationale des Forêts à procéder à une importante campagne de coupe et de reboisement.

Par Eric Nedjar

Le dendroctone est un petit insecte ravageur dont la particularité est qu’il adore les épicéas de Sitka. Originaire de l’Est sibérien, il est apparu en France il y a une centaine d’années et plus récemment, dans les années 2000 en Bretagne où il est depuis responsable d’importants ravages.

Dans les Côtes d’Armor, la forêt domaniale de Loudéac est la forêt la plus touchée par la voracité de cette petite bête, dont les larves se nourrissent de la sève des épicéas où elle pond ses œufs. Ne pouvant plus s’alimenter, les arbres meurent.

Ainsi, depuis 2012, l’Office Nationale des Forêt a dû se résoudre à abattre des milliers d'épicéas sur une surface de 230 des 1400 hectares de la forêt de Loudéac. Pour procéder ensuite à une importante campagne de reboisement. En 2015, 17 000 épicéas Douglas, et non plus Sitka, ont été replantés. En 2016, 20 000. Depuis le mois de janvier, un nouveau chantier est lancé, avec à la clef 23 000 nouveaux arbres.

Invasion de dendroctones dans la forêt de Loudéac.
Reportage : F.Leroy, C.Bazille, P.Nau avec Marvin Quérard (Ouvrier forestier) et Joël Le Bourvellec (Technicien de l'Office National des Forêts).

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les cafés Coic rachetés par Cozigou

Près de chez vous

Les + Lus