Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Plouha : une retraitée blessée après son refus d'installer un compteur Linky

Le tribunal administratif de Rennes estime que les communes ne sont pas propriétaires des compteurs Linky et ne peuvent donc s'opposer à leur déploiement. / © Y.Le Gall / Maxppp
Le tribunal administratif de Rennes estime que les communes ne sont pas propriétaires des compteurs Linky et ne peuvent donc s'opposer à leur déploiement. / © Y.Le Gall / Maxppp

Les compteurs Linky sont toujours au coeur de tensions en Bretagne. Nouvel épisode dans la bataille opposant défenseurs et détracteurs de ce compteur dit "intelligent"; à Plouha (22), on en est venu aux mains chez un couple de retraités qui s'opposait à son installation.

Par Thierry Peigné

Il est 8h30 ce jeudi 30 mars lorsqu'un technicien sonne chez ce couple de retraités à Plouha dans les Côtes d'Armor. Employé par la société Atlan'Tech, il vient remplacer leur compteur électrique par un compteur Linky. Sauf qu'à quatre reprises déjà, le couple s'est opposé au changement et pas question de céder.

Alors, lorsque le technicien commence à sortir ses tournevis pour démonter le compteur, le ton monte et les retraités s'interposent. La dame, âgée de 73 ans, est, selon elle, bousculée par l'agent et se retrouve "projetée au sol face contre terre à presque deux mètres de distance", explique-t-elle. Blessée au visage, les lunettes cassées, la retraitée se plaint de douleurs aux vertèbres cervicales. Huit jours plus tard, la dame porte encore une minerve. Son médecin lui a délivré cinq jours d'ITT. Avec le certificat médical, elle est allée déposer plainte à la gendarmerie.

D'autres agressions verbales selon le maire

L'incident n'est pas passé inaperçu à Plouha où selon le maire, Philippe Delsol, sur les 2300 compteurs déjà installés sur la commune (la grande majorité), il y a eu une trentaine d'agressions verbales et des menaces. 30 propriétaires auraient refusé la pose de compteurs. 

Une autre version de la société d'installation

De son côté, Atlantech, le sous-traitant d'Enedis chargé d'installer les compteurs Linky à Plouha, défend son technicien et donne une autre version des faits. Il explique que "l'agent s'est senti en insécurité, agressé physiquement", mais n'a pas cherché à la faire tomber. L'agent est ensuite allé à la gendarmerie déposer plainte.

Enedis, qui a pour mission de faire installer les compteurs Linky depuis début 2016 en Bretagne, "condamne toute action violente et explique qu'on doit pouvoir le faire dans les meilleures conditions possible".

La gendarmerie qui mène l'enquête doit démêler la situation.
Une retraitée blessée après son refus d'installer un compteur Linky
C'est un nouvel épisode dans la bataille qui opposent parfois les opposants au compteur Linky à Enedis et aux agents chargés de l'installation. A Plouha (22), on en est venu aux mains chez un couple de retraités qui s'opposait à l'installation du compteur. Une dame de 73 ans dit avoir été jeté au sol par le technicien. A Plouha, selon la mairie qui déplore un manque d'infos de la part d'Enedis, il y aurait eu une trentaine d'incidents. Intervenants : Philippe Delsol, maire de Plouha (DVG) - Mathieu Vaufleury, superviseur Atlan'tech Bretagne - Eric Laurent, directeur territorial Enedis 22 - Reportage : I. Rettig - L. Bonis

2 000 compteurs par jour en Bretagne

Trois sociétés dont Atlan'Tech sont mandatées par Enedis pour l'installation des compteurs nouvelle génération en Bretagne. Elles en installent 2 000 par jour. 75 000 ont déjà été posés dans les Côtes d'Armor et 350 000 dans la région.

Ces installations font régulièrement l'objet de refus de la part des habitants et de communes. Trois communes qui avaient pris des arrêtés municipaux pour stopper le déploiement des compteurs Linky ont été condamnées en mars dernier par le tribunal administratif de Rennes.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Obsèques de la famille Troadec à Landerneau (Finistère)

Près de chez vous

Les + Lus