Saint-Brieuc : Le festival Photo-reporter explore les vibrations du monde

Les photos d'Alisa RESNIK (Russie) : Nuits blanches – Russie / © France 3 Bretagne
Les photos d'Alisa RESNIK (Russie) : Nuits blanches – Russie / © France 3 Bretagne

Une fenêtre sur le monde... Un certain regard pour explorer les vibrations du monde actuel, ce sont les fils rouges du 6ème festival Photo Reporter en baie de Saint-Brieuc, autour du terme anglais "unRest" démarré ce 7 octobre et qui se poursuit jusqu'au 5 novembre.

Par Krystell Veillard

Cette 6ème édition du Festival Photoreporter en baie de Saint-Brieuc s'articule autour de onze reportages de photographes internationaux "le fil conducteur commun  «unREST» offre un certain regard pour explorer les vibrations du monde actuel. UnREST correspond à l’état d’incertitude et de renouveau qui anime le monde actuel, synthèse des deux tendances opposées." 

Ce terme anglais "UnRest", évoque des individus, des hommes et des femmes, qui se soulèvent pour vivre dans un monde plus vivable, plus serein, par rapport à notre monde contemporain, qui donne l'impression d'être toujours au bord du chaos, avec des crises économiques à répétition, des migrations douloureuses, des dérèglements climatiques de plus en plus marqués et une fragilité grandissante de l'environnement.

Ce sont à chaque fois des fenêtres ouvertes sur le monde avec des regards portés très différents en fonction du photographe. Soutenir le photojournalisme, et informer, montrer le monde dans sa diversité, sa complexité, c'est le double objectif que poursuit le festival.


Les photographes :


Gael TURINE (Belgique) / Le mur de Lima – Pérou
Dans la capitale péruvienne, se dresse le mur de séparation urbain le plus long du monde. 10 kilomètres, le plus long mur urbain pour séparer Pamplona Alta, l’un des plus grands bidonville de Lima, d'une « gated community » habitée par des millionnaires. Ce mur économique est là pour séparer, marginaliser une communauté, de près de 400 000 personnes.
Le photo reporter explique que ce sujet du mur, lui permet de "parler de l'incertitude, de la ségrégation, de l'anxiété, qui provoquent un sentiment d'injustice et d'incompréhension très fort", qui correspondent bien au thème "unRest". 

Le Mur de Lima de Gaël Turine / © Gaël Turine, MAPS
Le Mur de Lima de Gaël Turine / © Gaël Turine, MAPS
Festival photoreporter St-Brieuc ITW Gaël Turine
L'interview de Gaël Turine, réalisée par Catherine Carlier et Christophe Rousseau

Le mur de Lima de Gael Turine / © Gael Turine
Le mur de Lima de Gael Turine / © Gael Turine


Laia ABRIL (Espagne) : Les mythes des règles 
Ce projet aborde la stigmatisation universelle de la menstruation, afin de briser ce tabou et d’en comprendre les répercussions. 

Massimo BERRUTI (Italie) : Où allons-nous ? – USA
Dans le village de Green Bank, il n’y a ni réseau de téléphone portable, ni wi-fi. Toutes les fréquences sont bannies pour accueillir le plus grand radiotéléscope orientable au monde. Dans cette « zone blanche », se regroupent des personnes électro-hypersensibles...

Christian LUTZ (Suisse) : Max – Suisse
Son père, a été diagnostiqué d’un cancer avancé du poumon en février de cette année, 2017. Son quotidien depuis, consiste à l’épauler et à le photographier. 

Cédric GERBEHAYEMaqbooza Kashmir (Cachemire occupé)
Depuis 1989, l’Etat de Jammu-et-Cachemire connaît une insurrection indépendantiste que le gouvernement indien essaie de réprimer par la force. 70 000 personnes y sont mortes depuis le début du conflit

Maqbooza Kashmir (Cachemire occupe) de Cédric Gerbehaye / © Crédric Gerbehaye, MAPS
Maqbooza Kashmir (Cachemire occupe) de Cédric Gerbehaye / © Crédric Gerbehaye, MAPS


Simona GHIZZONI (Italie) : « Il mare non bagna Napoli » (La mer n’atteint pas Naples) - Italie
Regard sur la vie quotidienne d’un groupe d’adolescents de Scampia à Naples, l’un des quartiers les plus marginalisés et dangereux du sud de l’Italie. 


Kosuke OKAHARA (Japon) : Rhapsodie dans l’obscurité – Japon
Aujourd’hui l’extension les bases américaines de l’île d’Okinawa, émaillée de faits divers, fait toujours la une des médias japonais. Où plane l’ombre persistante de la Seconde Guerre mondiale, 70 ans après.


Justyna MIELNIKIEWICZ (Pologne) : Monoparentalités urbaines – Pologne
Cette histoire se concentre sur les parents célibataires urbains. Eduqués, désireux de développer leur carrière, ils choisissent volontairement la monoparentalité ; il s’agit d’un choix complexe et de défis quotidiens. 

"Monoparentalités urbaines" en Pologne selon Justyna Mielnikiewicz / © Justyna Mielnikiewicz
"Monoparentalités urbaines" en Pologne selon Justyna Mielnikiewicz / © Justyna Mielnikiewicz
"Monoparentalités urbaines" en Pologne de Justyna Mielnikiewicz / © Justyna Mielnikiewicz
"Monoparentalités urbaines" en Pologne de Justyna Mielnikiewicz / © Justyna Mielnikiewicz


Alessandro PENSO (Italie) : L’Accord – Grèce, Turquie, Serbie
Ce projet photographique souligne les conditions de vie des réfugiés, demandeurs d’asile et migrants en Europe. 

« The European Dream : Road to Bruxelles» d'Alessandro Penso / © Alessandro Penso, MAPS
« The European Dream : Road to Bruxelles» d'Alessandro Penso / © Alessandro Penso, MAPS


Alisa RESNIK (Russie) : Nuits blanches – Russie
Comment l’environnement influence l’âme humaine ? Les portraits d’habitants de la ville de Saint-Pétersbourg et des paysages urbains relatent l’état d’isolement et de menace de cette ville. 

John TROTTER (USA) : Trumpistan : La résistance – USA
Suite à l’investiture de Donald Trump comme président des États-Unis, des manifestations ont éclaté dans les rues. Des Américains, aspirant à construire un mouvement assez solide pour résister à la marche de leur pays vers l’autoritarisme.

"Trumpistan : la résistance aux USA" de John Trotter / © John Trotter
"Trumpistan : la résistance aux USA" de John Trotter / © John Trotter
"Trumpistan, la résistance" de John Trotter / © John Trotter
"Trumpistan, la résistance" de John Trotter / © John Trotter


Festival Photoreporter du 7 octobre au 5 novembre en baie de Saint-Brieuc

Deux lieux pour les expositions
  • La Maison de l’Agglo
  • Le Carré Rosengart

Le reportage à Saint-Brieuc de Catherine Carlier et Christophe Rousseau

Festival Photoreporter à Saint Brieuc
Le reportage à Saint-Brieuc de Catherine Carlier et Christophe Rousseau - Interviews : Lénaïck Hémery, directrice de la communication Saint-Brieuc Armor agglomération - Gael Turine, photographe-reporter belge - Justyna Mielnikiewicz, photographe-reporter polonaise


A lire aussi

Sur le même sujet

Les supporters de Rennes ont tenté d'envahir la pelouse du Stade Rennais

Près de chez vous

Les + Lus