Saint-Brieuc : la grogne enfle contre la hausse des PV

Dans certaines zones, le tarif de stationnement va doubler à Saint-Brieuc / © France 3 Bretagne
Dans certaines zones, le tarif de stationnement va doubler à Saint-Brieuc / © France 3 Bretagne

Le 1er janvier prochain, les villes pourront fixer elles-même le montant des amendes de stationnement, les fameux PV, actuellement à 17 euros. A Saint-Brieuc les nouveaux tarifs viennent de tomber, et dans certaines zones l'amende va doubler. De quoi énerver, dans un centre-ville déjà en crise.

Par Krystell Veillard

Le sujet des amendes de stationnement fait grincer des dents à Saint-Brieuc. Car dans le centre-ville de la préfecture des Côtes d'Armor, la saison des prunes, c'est toute l'année. C'est ce que dénoncent les commerçants, qui ont lancé une pétition. Ils estiment qu'en matière de contravention pour défaut de stationnement, les agents de la ville ont plutôt la main lourde et surtout manquent de souplesse, n'hésitant pas à verbaliser pour quelques minutes de retard.

Le tarif va passer de 17 à 35 euros, selon les zones


Une grogne qui s'amplifie d'autant plus que le conseil municipal vient de voter de nouveaux tarifs pour l'année prochaine. De 17 euros aujourd'hui, tarif national, décidé par l'Etat, le forfait post-stationnement, en clair l'amende, est désormais fixée par les villes elles-même et à Saint-Brieuc, elle sera désormais comprise entre 23 et 35 euros selon les zones. De quoi faire fuir un peu plus des clients, qui ont déjà tendance à déserter le centre depuis quelques années et préférer les zones commerciales à l'extérieur de la ville, où les parkings sont gratuits.

Des parkings gratuits le samedi après-midi ?


La gratuité existe bien à Saint-Brieuc, mais elle est très limitée, à une demi-heure maximum en zone bleue, par exemple. Les commerçants proposent, eux, de rendre gratuits les parkings payants le samedi après-midi. L'idée étant de contrebalancer la hausse des tarifs.
Une idée sur laquelle nous n'aurons pas l'avis de la municipalité, qui n'a pas souhaité répondre aux questions des journalistes, qui ont réalisé le reportage.

Le reportage à Saint-Brieuc de Fabrice Leroy et Catherine Bazille

Hausse des PV : la grogne enfle à Saint-Brieuc
Le reportage à Saint-Brieuc de Fabrice Leroy et Catherine Bazille - Interviews : Patrick Sannier, restaurant Le Goût des Autres - Stéphanie Gaborel, boutique de vêtements C'Clas - Annick Le Borgne, association La voix de la rue



Sur le même sujet

Age de l'apprentissage repoussé de 25 à 30 ans

Près de chez vous

Les + Lus