Socavol placé en redressement judiciaire

Le soulagement pour les salariés de l'abattoir Socavol placé en redressement judiciaire - 13/10/2017 / © France 3 Bretagne - C. Bazille
Le soulagement pour les salariés de l'abattoir Socavol placé en redressement judiciaire - 13/10/2017 / © France 3 Bretagne - C. Bazille

L'abattoir de poules pondeuses de réforme Socavol de Saint-Brandan a été placé en redressement judiciaire ce vendredi 13 octobre par le tribunal de commerce de Saint-Brieuc. Un sursis de six mois pour les 74 salariés qui craignaient la liquidation judiciaire.

Par Thierry Peigné

C'est un répit de 6 mois qu'on obtenu les salariés de l'abattoir Socavol de Saint-Brandan. Il y a une semaine, leur patron leur apprenait que le dépôt de bilan avait été déposé quelques jours plus tôt et que l'entreprise allait tout droit vers la liquidation judiciaire. Les 74 salariés avaient accusé le coup. Certains se voyait déjà pointer à Pôle Emploi.


Ce vendredi, deux jours après l'audience du tribunal de commerce de Saint-Brieuc, l'abattoir vient d'être placé en redressement judiciaire avec une période d'observation de 6 mois.

"La semaine dernière, on avait quatre jours devant nous avant d'être viré, là, on a six mois devant nous pour réagir" explique Christophe Hellio, délégué du personnel


Les salariés, réunis devant leur entreprise, n'ont pas caché leur soulagement devant cette décision. Selon Christophe Hellio, "les arguments des salariés et la mobilisation des élus locaux" ont permis d'éviter la liquidation de l'entreprise tant redoutée par les salariés.

La plupart des salariés sont employés dans l'entreprise depuis de longues années, jusqu'à plus de 30 ans pour certains d'entre eux et parfois en couple.

Socavol est placé en redressement judiciaire
Voilà une semaine, ils apprenaient que leur entreprise allait être liquidée. Ce vendredi 13 octobre, les salariés de l'abattoir de volailles Socavol, de St-Brandan dans les Côtes d'Armor, ont retrouvé le moral. Une procédure de redressement judiciaire est lancée pour une période de six mois. Un sursis en forme de victoire. / Intervanants : Yannick Le Coqguen, salarié de Socavol depuis 32 ans - Louisette Le Coqguen, salarié de Socavol depuis 26 ans - Reportage : F. Leroy - C. Bazille

De réelles difficultés

Socavol, spécialisé dans l'abattage de poules pondeuses de réforme connaît de réelles difficultés liées à la concurrence avec de gros problèmes d’approvisionnement. Depuis son rachat en 2015 par un actionnaire Béninois, l'entreprise a licencié 18 personnes. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Socavol est placé en redressement judiciaire

Près de chez vous

Les + Lus