Trégor : un programme de balisage pour en apprendre plus sur les requins-taupes

Le requin-taupe est une espèce menacée. / © Wikipedia Commons
Le requin-taupe est une espèce menacée. / © Wikipedia Commons

Des requins-taupes sont parfois observés à proximité des côtes du Trégor (Côtes-d'Armor).  Eric Stephan, coordinateur de l'Association pour l’étude et la conservation des sélaciens (Apecs), parle de cette espèce menacée et du premier balisage dans les eaux bretonnes, fin août. 

Par LH

Pour la première fois en France, un requin-taupe a été balisé fin août, dans les eaux du Trégor. Pouvez-vous nous expliquer comment cela a été possible ?

Eric Stephan, coordinateur de l'Apecs : "Avec des plongeurs et apnéistes, nous sommes allés dans les eaux de Ploumanac'h, un secteur où plusieurs requins-taupes avaient déjà été observées précédemment. On a fait une première plongée le vendredi 25 août. Nous avons repéré deux animaux mais qui étaient loin. Le lendemain nous sommes revenus sur le site. Au bout d'une heure d'attente, un requin-taupe curieux s'est approché des plongeurs et apnéistes. Avec l'aide d'un fusil de pêche, une fléchette équipée d'une balise a été placée sur le flanc de l'animal. Elle se détachera toute seule dans huit mois". 

Quels types de données pourront être recueillis grâce à ce balisage ?
"La balise satellite enregistre toutes les 20 secondes des informations telles que la température, la pression de l'eau ou encore la luminosité. On pourra déterminer les déplacements du requin-taupe durant les huit mois et en apprendre plus sur le comportement de cette espèce". 

Le but recherché est-il seulement d'améliorer les connaissances sur le requin-taupe ?
"Améliorer les connaissances sur cette espèce est l'objectif en effet, pour ensuite mieux la protéger. Si on arrive à mieux identifier les secteurs où vivent les requins-taupes, à en apprendre plus sur leur comportement, on pourra mieux agir. Le premier balisage est un début. On espère mener par la suite un programme de plus grande envergure mais il nous faut des partenaires financiers pour cela. C'est en projet".

Quel est le statut du requin-taupe ?
"C'est un animal menacé. Il est sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Par le passé, le requin-taupe a été victime d'une pêche importante. La reproduction tardive et les faibles portées ne favorisent pas le renouvellement rapide de l'espèce".

Cet animal est-il régulièrement observé en Bretagne ?
"Depuis quatre ou cinq ans, des personnes nous signalent chaque année qu'elles ont vu des requins-taupes le long des côtes bretonnes. Ce sont des requins pélagiques, qui se déplacent habituellement en pleine mer. Mais là, on les observe près des côtes bretonnes. On suppose que c'est en raison de la présence d'un écosystème de qualité où ils peuvent chasser d'importants bancs de poissons. L'étude de la balise devrait nous permettre de mieux comprendre la présence des requins-taupes ici". 



Sur le même sujet

valoriser l'apprentissage : portes ouvertes entreprises

Près de chez vous

Les + Lus