EAG-PSG : Kombouaré à propos de Neymar “on sera prêts, avec ou sans lui”

Antoine Kombouaré entraîneur de l'EAG / © FRED TANNEAU / AFP
Antoine Kombouaré entraîneur de l'EAG / © FRED TANNEAU / AFP

Pour les supporters, pour le spectacle, mais aussi pour la motivation de ses joueurs, l'entraîneur de Guingamp, Antoine Kombouaré, trouve que ce serait "beaucoup mieux" que Neymar soit avec le PSG sur le terrain dimanche 13 août, pour la 2e journée de Ligue 1.

Par AFP

L'entraîneur de l'EAG s'est exprimé lors d'une conférence de presse, à propos du match du dimanche 13 août, contre le PSG. L'attention se focalise sur Neymar, mais pour Antoine Kombouaré les enjeux de cette rencontre vont bien au-delà de la présence de la nouvelle star du PSG.

► Ressentez-vous une atmosphère particulière à Guingamp avant le match contre le PSG et la possible présence de Neymar ? 

"Là on est en conférence de presse donc j'en parle, parce que ça fait l'actualité et c'est mon rôle, mais je peux vous assurer qu'ici les gamins n'ont envie que d'une chose, c'est de voir Guingamp gagner. Si possible avec Neymar en face, mais les gens ne parlent pas de Neymar. Ici, les gens aiment leur club, ils supportent Guingamp. C'est fabuleux pour ça. J'ai connu des clubs où on parle des superstars qui sont en face et s'en font une montagne.

Nous on fait abstraction de tout ce qui se dit, tout ce qui est écrit sur le PSG et sur Neymar. Qu'il y ait beaucoup de choses écrites sur le Paris SG c'est tout à fait normal. C'est vrai que c'est le transfert du siècle, c'est l'arrivée méga-star. On a beaucoup de respect et on est admiratifs par rapport à ce que font les dirigeants aujourd'hui, ce qu'est devenu le PSG. C'est fabuleux pour la Ligue 1, c'est une véritable locomotive".

► Mais vous préférez qu'il soit sur le terrain ou pas, dimanche ?

"Très honnêtement, c'est mieux qu'il soit là, c'est beaucoup mieux. Pour nous, c'est une motivation bien supérieure, c'est l'envie de faire encore plus parce qu'on sait qu'en gagnant contre le PSG avec Neymar, ce serait encore plus retentissant. Si Neymar est là tant mieux pour le spectacle, tant mieux pour les supporters, pour ceux qui veulent le voir jouer, mais on sera prêts avec ou sans lui".

► Pour un entraîneur, ça change quoi ? 

"Ce sont des matches plus faciles à préparer. Là, les joueurs sont au taquet. Ils sont prêts. Alors vous avez vu à l'entraînement, il y a beaucoup de tranquillité, ça rigole, mais je sais qu'à l'intérieur ils ont envie d'aller casser du PSG. Donc il faut rester calme, il faut canaliser et attendre le bon moment. Au coup de sifflet de l'arbitre, il faudra lâcher les chevaux"

► Vous avez préparé un plan anti-Neymar ?

"Non, il n'y en a pas. Il faudra simplement que le ou les joueurs dans la zone soient prêts, qu'ils soient surtout très proches pour l'empêcher de faire ce qu'il veut trop facilement. Parce que le souci, mais je ne vous apprends rien, c'est qu'il faudra contrôler Cavani, Di Maria, les joueurs du milieu de terrain... Il y a du danger partout".

► Avoir gagné à Metz lors de la première journée doit aussi aider dans la préparation

"Il est clair que la victoire nous a fait grandement du bien parce qu'on prend trois points et qu'après il y a une confiance qui nous permet d'aborder ce match de la meilleure des façons. Maintenant, il ne faut pas, parce qu'on a pris trois points, qu'on se dise que si on perd contre le PSG ou si on fait nul, ce n'est pas trop grave. Moi, je ne veux pas voir ça chez mes joueurs. Il faut qu'on ait toujours faim de victoires, qu'on ait toujours envie de gagner".

A lire aussi

Sur le même sujet

L’écocentre Trégor : un lieu d’échanges et de partages connaissances dédié à l’écologie

Près de chez vous

Les + Lus