9h50 le matin - Bretagne

Lundi, mardi, jeudi et vendredi à 9h50
Logo de l'émission 9h50 le matin - Bretagne

Santé mentale et travail, des rapports complexes

© MaxPPP
© MaxPPP

Le travail a un impact sur notre santé mentale, une problématique encore sous-estimée en France. Les difficultés, voire souffrances vécues par les salariés reposent sur notre façon de nous organiser et de faire la part des choses entre "travail réel" et "travail prescrit".

Par Emilie Colin

Qu’est-ce qui est mis à mal dans le travail ? Qu’est-ce que travailler ? Dans une grande majorité de cas, la souffrance au travail peut se relier avec des organisations du travail qui ne permettent plus la reconnaissance, ou la discussion autour du "travail réel". C'est ce que rappelle Erwan Le Bezvoët, psychologue clinicien du service de santé au travail de l’Hôpital Guillaume Régnier et de la consultation souffrance et travail (en lien avec l’AST35).

Les professionnels de santé travaillent depuis longtemps sur cette problématique. Sauf que dans la réalité et du côté des services des ressources humaines, voire même des politiciens, le discours ne suit pas forcément. 

Une distinction à faire entre "travail réel" et "travail prescrit"

Le "travail réel" représente ce que l’on apporte en plus dans son travail (sa part d’ingéniosité, ses aménagements,  ses trouvailles, ses ficelles de métiers, ses tours de mains). Le "travail réel" s’oppose au "travail prescrit", c'est-à-dire "le travail en théorie", celui de la fiche de poste ou des directives. Ce dernier incarne ce qu’il faudrait faire, s’il n’y avait pas la réalité avec ses aléas, ses contradictions, ses limites. 

Santé mentale et travail : des liens complexes
avec Erwan Le Bezvoët



A lire aussi

Le Breton, Warren Barguil remporte dans l'Izoard la 18e étape du Tour de France