9h50 le matin - Bretagne

Lundi, mardi, jeudi et vendredi à 9h50
Logo de l'émission 9h50 le matin - Bretagne

La maladie de Lyme : prendre garde à la tique

La tique, à l'origine de la maladie de Lyme / © AFP - Bertrand Guay
La tique, à l'origine de la maladie de Lyme / © AFP - Bertrand Guay

27 000 nouveaux cas seraient déclarés chaque année. La maladie de Lyme provoquée par les tiques reste mal diagnostiquée et la douleur des patients peu reconnue. Comment l'éviter ? Quels sont les traitements ? Le docteur Brigitte Degeilh du CHU de Pontchaillou à Rennes était notre invitée. 

Par Emilie Colin

La maladie de Lyme peine à se faire connaître alors que chaque année de nouveaux cas apparaissent. 27 000 personnes seraient concernées mais il s'agit d'une estimation car tous les malades ne sont pas identifiés comme tels. Pas facile d'ailleurs pour ces derniers de faire comprendre et entendre le mal dont ils souffrent. Les symptômes sont divers et s'étendent dans le temps, après une morsure de tique, une petite bête. Migraines, fortes fièvres, douleurs articulaires, nausées et vomissements viennent alors parasiter la vie de ceux qui ont été piqués.

"Toutes les tiques ne sont pas infestées"

Le docteur Brigitte Degeilh travaille au laboratoire de parasitologie et mycologie du CHU de Pontchaillou à Rennes. Elle était l'invitée de l'émission. Elle redonne les précautions d'usage si l'on est piqué par une tique tout en expliquant les particularités de la région. Il n'existe pas encore de vaccin malgré un essai aux Etats-Unis, non concluant. 

Bretagne Matin : maladie de Lyme
Brigitte Degeilh du CHU de Pontchaillou à Rennes


Contacts utiles :
- le site de l'association France Lyme
- le contact en Bretagne section.bretagne@francelyme.fr

A lire aussi

Affaire Defaix : le "Madoff breton" condamné à cinq ans de prison