Littoral - Le magazine des gens de mer

Le dimanche à 12h55, rediffusé le mercredi à 10h15 
Logo de l'émission Littoral - Le magazine des gens de mer

Voir et revoir, ils z'ont de la bouteille !

Savez-vous ce qu’est un navibotteliste ? Et bien c’est un navigateur en bouteille. Celui que nous allons découvrir s’appelle Henri Rannou. Et puis rencontres croisées entre deux paysans, l’un est à terre, il est viticulteur, l’autre est en mer, il est ostréïculteur.

Par Sophie Bourhis

Bouteille de vin, bouteille dans la mer, bateaux en bouteille, voici une émission ou la bouteille est le fil conducteur de nos rencontres.

A 03'05. Vendanges marines
Des concrétions calcaires et de petits coquillages agrippés au flacon en guise d’étiquette, la cuvée Douar ar mor affiche ses origines multiples. Vin blanc d’Anjou vendangé dans le Domaine des deux Vallées en Maine et Loire, vieilli en Baie de Quiberon parmi les huîtres de la concession de Fort Espagnol. Le fruit de la rencontre de deux paysans, l’un sur terre l’autre en mer, de l'amitié entre le viticulteur Philippe Socheleau et l’ostréiculteur Benoît Madec. Immergé pendant 4 saisons de janvier à septembre, le vin vieilli au gré des marées, avant de nous délivrer les secrets de son terroir angevin, pendant que les huîtres nous parleront des courants et tempêtes qui les ont vu grandir. Littoral vous emmène avec Philippe et Benoît dans les rangs de vignes et au milieu des casiers, parmi les barriques du chai et sur la plate remontant la rivière d’Auray. Une découverte des gestes, de la lecture du ciel et des paysages annonçant l’arrivée d’un grain ou des gelées précoces. Vendanges marines est un voyage entre l’élevage du vin et l’élevage des huîtres 
Reportage Céline Serrano

A 16'53.Portrait d’un navibotelliste
Henri Rannou est un drôle de monsieur qui toutes les nuits, tel un Peter Pan, part dans un pays imaginaire à bord de ses bateaux en bouteille. Conteur, acteur, et aujourd'hui retraité, il revit et réécrit tous les grands récits maritimes qui ont marqué son enfance, et qui depuis le font naviguer dans le ventre de ses maquettes. Tout a commencé quand il avait cinq ans, et qu’il est tombé en fascination devant un bateau en bouteille chez des amis de ses parents. A l’adolescence, il a décidé d’en construire lui-même, et il ne s’est plus jamais arrêté. Aujourd’hui retraité, et installé dans la région de Quimperlé, une partie de sa maison est un atelier de fabrication, et une partie de son imagination rejoue les histoires maritimes qui l’ont bercé petit. Dans ses bouteilles, Henri Rannou a fait au moins 18 fois le tour du monde, il a survécu à 12 ouragans, et il a même chassé la baleine ! Il joue tous les personnages, avec une telle fougue que ses bouteilles ressemblent aux cabanes que l’on se faisait petit : des endroits à rêver, avec la mer en décor, et Henri niché au cœur. Tout un univers de cinéma d’animation, composé de poésie et de carton-pâte.
Réalisation Caroline Rubens
Ils z'ont de la bouteille !

 

Affaire Defaix : le "Madoff breton" condamné à cinq ans de prison