Des établissements luttent contre le harcèlement scolaire

© France 3
© France 3

Ce jeudi se déroule la journée contre le harcèlement scolaire. Le lycée Notre-Dame-le-Ménimur (Vannes) se mobilise pour informer et sensibiliser les élèves.

Par Baptiste Galmiche

Alors que la journée contre le harcèlement se déroule ce jeudi, le lycée Notre-Dame-le-Ménimur de Vannes a organisé, lundi dernier, un café-échanges. Plusieurs élèves se sont ainsi réunis, en présence de la Maison des Adolescents, pour répondre aux questionnements et interrogations des jeunes.

Noah, 16 ans, aujourd'hui en 1re ES, en a fait elle-même l'expérience. Dans son collège, elle était en section gym. Mais elle avait des formes plus généreuses que les autres filles de sa section. Railleries, moqueries ont commencé. "J'étais incapable de réagir face à ça car je me disais : 'Mais c'est toi qui es en tort ! Perds du poids, fais ce qu'il faut pour être comme ces filles-là' ! Alors que ce n'était pas à moi de changer."

Vaincre le harcèlement scolaire


Le harcèlement est un véritable fléau dans nos établissements scolaires. Alors le lycée Notre-Dame-le-Ménimur se mobilise pour informer et sensibiliser les élèves. "Le bien-être des élèves est primordial : la communauté éducative agit au quotidien pour garantir un climat scolaire de qualité, qui favorise la réussite de tous", indique la direction.

"Lorsqu'ils se rendent compte qu'ils ne sont pas seuls, qu'ils sont entendus en tant que parfois ayant été victimes ou non, ils savent qu'ils sont compris et que c'est un départ vers autre chose", précise Gisèle Kerdrain, psychologue à la Maison des Adolescents du Morbihan.

Aujourd'hui, un jeune sur 10 a été ou sera harcelé. Quelque 40 % des élèves déclarent avoir été victimes d'une agression en ligne. Enfin, 5,1 % des élèves sont victimes de harcèlement physique sévère à très sévère.

Des établissements luttent contre le harcèlement scolaire
Ce jeudi se déroule la journée contre le harcèlement scolaire. Le lycée Notre-Dame-le-Ménimur (Vannes) se mobilise pour informer et sensibiliser les élèves. Reportage : B. Le Vaillant / T. Bouilly / D. Mérieux. Intervenants : - Noah, 16 ans, en première ES ; - Gisèle Kerdrain, psychologue à la Maison des Adolescents du Morbihan.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Age de l'apprentissage repoussé de 25 à 30 ans

Près de chez vous

Les + Lus