FC Lorient : “d'abord digérer” la descente en Ligue 2 avant de parler de la montée

Mickaël Landreau, entraîneur du FC Lorient

Mickaël Landreau, nouvel entraîneur du FC Lorient, a tenu mardi matin sa première conférence de presse mais ne s'est pas avancé sur une possible remontée en Ligue 1, car "il faut d'abord digérer la situation" de la chute en Ligue 2.

Par LH avec AFP

Nommé fin mai entraîneur du FC Lorient pour succéder à Bernard Casoni, Mickaël Landreau a pris part ce mardi 6 juin à sa première conférence de presse en tant que coach des Merlus.

Alors que les Lorientais viennent d'être relégués en Ligue 2 après avoir été battus lors des barrages par Troyes, Mickaël Landreau ne veut pas s'avancer trop vite sur une remontée des Bretons dans l'élite dès 2018. L'ancien international français, qui endossera pour la première fois le costume de coach d'une équipe professionnelle lors de la prochaine saison, se veut prudent.

Question : Quel sera l'objectif de la saison prochaine, la première du FC Lorient en Ligue 2 ?
Mickaël Landreau : "Si vous attendez de moi de dire qu'on joue la montée, il ne fallait pas venir aujourd'hui. J'ai l'humilité de dire que c'est mon premier poste. Je promets qu'on travaillera, qu'on va mettre beaucoup d'énergie. Si à deux ou trois mois de la fin on est dans la course, on saisira l'opportunité. Mais il faut d'abord digérer la situation, gérer un mercato qui s'annonce intéressant."


Q: Avez-vous déjà pris contact avec les joueurs ?
ML: "Sylvain Marveaux est le premier joueur que j'ai appelé en tant qu'entraîneur. Il était en fin de contrat et c'était important de lui signifier rapidement qu'on voulait le garder. C'est un souhait de l'ensemble du club qu'il reste à Lorient. L'ensemble des joueurs sera appelé aujourd'hui (mardi) ou demain, parce que, hors le cas de Sylvain Marveaux, il était d'abord nécessaire de discuter de la vision du jeu et de l'effectif."


Q: L'annonce de votre nomination a été assez rapide après la descente du FCL. Les contacts étaient déjà avancés avant la fin de saison ?
ML: "Les contacts n'étaient pas avancés. Dans mon for intérieur, j'avais envie qu'on puisse me solliciter par rapport à Lorient. Cela s'est accéléré après le dernier match de barrage contre Troyes. Le président m'a appelé et m'a demandé si ça m'intéressait toujours en Ligue 2. Je lui ai dit que ça m'intéressait plus que jamais, mais que je voulais rencontrer les gens et l'environnement de travail. Et dès le lundi, j'ai rencontré la direction du club, le directeur du centre."


Q: Qu'est-ce qui vous a plu dans le projet du FC Lorient ?
ML: "Déjà, c'est un réel plaisir d'être là. Dans mon esprit, j'avais deux projets qui m'intéressaient : l'équipe de France espoirs et le FC Lorient. Pour débuter, je trouve que c'est un club qui a une histoire, une philosophie qui pouvaient me permettre de ne pas arriver sur quelque chose où je devais tout créer. Après, il était important d'arriver avec certains membres du staff. Cela montrait la volonté du président de me mettre dans les meilleures conditions. Compte tenu des deux dernières années, il me semblait important de pouvoir arriver avec de la fraîcheur, avec des personnes qui pouvaient avoir des énergies positives autour de moi. Et il était pour moi essentiel de garder un emblématique du club, c'est pourquoi j'ai gardé Patrick L'Hostis (entraîneur des gardiens). Je suis toujours dans cette réflexion de trouver un équilibre, et cette première étape du staff se devait d'être bien gérée."




Sur le même sujet

Mûr-de-Bretagne : les cyclotouristes se réjouissent du passage du Tour de France

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés