publicité

Nord Finistère: une "coopérative" de plants de cannabis démantelée

Quatre hommes ont été arrêtés dans le Nord Finistère en début de semaine. Ils sont soupçonnés d'avoir mis en place des cultures de plants de cannabis, "à une échelle quasi-industrielle". Selon le procureur de Brest, c'est une véritable "coopérative" qui a été démantelée.

  • S.Salliou et M.Herry
  • Publié le 04/03/2016 | 17:55, mis à jour le 04/03/2016 | 18:17
Matériel saisi à Brest © M.Herry

© M.Herry Matériel saisi à Brest

C'est le résultat de 4 mois d'enquête, menée par la Brigade des stupéfiants de sûreté départementale du Finistère depuis le mois d'octobre 2015. Quatre hommes, âgés de 30 à 40 ans sont soupçonnés d'avoir produit des plants de cannabis, de manière très organisée. Ils échangeaient régulièrement sur les techniques de culture, se donnaient des conseils et échangeaient des plants. Le procureur de Brest parle d'une production à une échelle quasi industrielle. 211 plants de cannabis ont été retrouvés, 1,3kg d'herbes, 232 timbres de LSD et 4 560 € en liquide.
211 plants de cannabis ont été saisis dans le Nord Finistère © Police nationale

© Police nationale 211 plants de cannabis ont été saisis dans le Nord Finistère


Le matériel de culture saisi est digne d'une véritable industrie: 20 armoires électriques, des séchoirs, des systèmes de ventilation, des filtres à air, des néons, des réflecteurs... Le montant de ce matériel s'élève à 100 000 euros. L'un des quatre hommes arrêtés avait aussi monté un laboratoire, destiné à la préparation de MDMA (ecstasy). L'un des plants, une plante mère dont seulement quelques exemplaires existent dans le monde, est estimé à 5000 euros.
Un matériel impressionnant a été saisi dans le Nord Finistère: des armoires à culture, des extracteurs d'air, des séchoirs, des néons... © Police nationale

© Police nationale Un matériel impressionnant a été saisi dans le Nord Finistère: des armoires à culture, des extracteurs d'air, des séchoirs, des néons...


Plusieurs lieux de production ont été découverts, dans le Nord Finistère, à Plouzévédé, Kersaint-Plabennec, Brest, Lampaul-Plouarzel et la Forest-Landerneau. Avec quatre récoltes par an, les enquêteurs estiment à 340 000 euros le gain potentiel engendré par cette production. Tout a été détruit.

Parmi les quatre hommes arrêtés, deux ont été placés sous mandat de dépôt, les deux autres sont sous contrôle judiciaire. Deux d'entre eux sont récidivistes. Ils risquent entre 10 et 20 ans de prison.

les + lus
les + partagés