Prud'hommes : le préjudice d'anxiété après une exposition à l'amiante

Quatorze ouvriers des chantiers navals Navtis de Brest réclament une indemnisation pour exposition à l'amiante. S'ils ne sont pas malades, ils entendent bien faire valoir un préjudice d'anxiété. C'est le motif que pourrait reconnaître le conseil des Prud'hommes, qui a examiné l'affaire.

  • Par Krystell Veillard
  • Publié le
Le préjudice de l'anxiété dûe à l'amiante devant les Prud'hommes de Brest © France 3 Bretagne

© France 3 Bretagne Le préjudice de l'anxiété dûe à l'amiante devant les Prud'hommes de Brest

Ils ne sont pas malades de l'amiante, du moins pas encore, mais ont vu certains de leurs collègues mourir. Le préjudice d'anxiété est reconnu par la justice depuis 2010 et avant eux, d'autres ouvriers de la réparation navale et de leur employeur Navtis, ont été indemnisés après décision des prud'hommes. "On a toujours l'épée de damoclès au dessus de la tête" confient-ils.

A l'audience, l'avocat de l'employeur a réfuté la responsabilité de son client, en demandant des preuves tangibles d'exposition pour chacun des quatorze ouvriers. Pour lui le fait que Navtis soit sur la liste officielle des entreprises concernées par l'amiante n'est pas suffisant. Pour l'avocat des plaignants, si la Cour de cassation n'exige pas cette preuve, il affirme l'apporter systématiquement devant la juridiction concernée.

Le jugement a été mis en délibéré au 25 avril.
Actuellement environ 300 affaires de ce type sont en cours, aux prud'hommes pour le privé, au tribunal administratif pour l'ex DCN.

Le reportage à Brest (29) de Muriel Le Morvan et Julien Le Bot

Prud'hommes : le préjudice de l'amiante

Le reportage à Brest (29) de Muriel Le Morvan, Julien Le Bot - Interviews : Pascal Goarant, ancien ouvrier de Navtis - Benoit De Cadenet, avocat de Navtis - Frédéric Quinquis, avocat des plaignants

Interviews :
- Pascal Goarant, ancien ouvrier de Navtis
- Benoit De Cadenet, avocat de Navtis
- Frédéric Quinquis, avocat des plaignants

  • Rixe de Saint-Malo : l'auteur présumé du coup mortel incarcéré

    Jeudi 22 septembre, un Dinardais de 34 ans décédait suite à une violente rixe survenue trois jours plus tôt à Saint-Malo. Dimanche, l'auteur présumé du coup fatal a été présenté au parquet de Rennes, mis en examen puis incarcéré. 

    Mis à jour le 26/09/2016
  • Trafic de drogue. Quimper (29) : 12 personnes jugées

    Quelque 12 personnes sont jugées depuis ce lundi au tribunal de Quimper. Elles seraient impliquées dans un trafic de drogue entre 2013 et 2015.

    Mis à jour le 26/09/2016
  • Décès d'un joggeur : le corps a été exhumé

    Suite à la demande du parquet de Saint-Brieuc, le corps du joggeur retrouvé mort dans une vasière de l'estuaire du Gouessant près d'Hillion (22) a été exhumé ce vendredi matin. Son autopsie devrait être réalisée mardi. Les associations environnementales ont déposé une plainte contre l'Etat.

    Mis à jour le 23/09/2016

L'actu de votre région en vidéo

Travaux au collège Théophile Briant à Tinténiac (35)

Poussée démographique oblige en Ille-et-Vilaine, les effectifs de collégiens augmentent fortement. Outre l'annonce de la création de trois nouveaux collèges dans le département pour 2020, on rénove et on pousse les murs comme on peut dans les établissements existants. 22 chantiers sont en cours ou au programme pour les années à venir. Nous sommes allés voir le chantier le plus important du département, celui du collège de Tinténiac, entre Rennes et Saint-Malo. Intervenants : Philippe Geoffroy, principal du collège Théophile-Briant - Stéphane Hubert, Directeur des bâtiments - département d'Ille-et-Vilaine - Jade, 13 ans, élève de 4ème - Nina, 14 ans, élève de 3ème

Reportage : K. Veillard - J.M. Piron

les + lus
les + partagés